Le chef de l’ONU appelle le Tchad et le Soudan à contribuer à restaurer la stabilité régionale – Xinhua

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-Moon a appelé lundi le Tchad et le Soudan à travailler ensemble à restaurer la stabilité dans la région.

Le secrétaire-général a lancé cet appel dans son dernier rapport sur la Mission des Nations unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT), rendu public lundi.

Dans son rapport, M. Ban juge que la brève incursion rebelle dans l’est du Tchad en mai, et les affrontements qui s’en sont ensuivis avec les forces gouvernementales, ont aggravé la situation de sécurité dans l’est du pays.

Cette incursion a laissé la porte ouverte à une nouvelle vague d’actes de banditisme, qui ont sapé le travail qu’avaient accompli la force européenne (EUFOR) et la mission de l’ONU sur place, a indiqué le secrétaire général.

De plus, les relations entre les gouvernements tchadien et soudanais se sont encore dégradées à cette occasion, ce qui constitue aussi un recul pour la sécurité de la région dans son ensemble, a-t-il ajouté.

Le secrétaire général appelle les deux gouvernements à redoubler d’efforts pour construire la confiance et résoudre les problèmes à l’origine de leurs tensions, afin de restaurer la stabilité de la région et d’améliorer la situation humanitaire au Darfour et dans l’est du Tchad.

Par ailleurs, M. Ban a appelé le gouvernement du Tchad et toutes les parties prenantes à poser les bases d’un processus politique complet au Tchad incluant toutes les factions et visant à éliminer les sources du conflit dans l’est de ce pays.

Un tel processus doit être mis en oeuvre de toute urgence pour alléger le fardeau dont souffrent des centaines de milliers de réfugiés et de personnes déplacées au Tchad, et pour contribuer à instaurer une situation permettant à la MINURCAT de mener à bien sa mission, a-t-il insisté.


Commentaires sur facebook