Le Cameroun et le Tchad accordent les violons de la régulation – Le Messager

Ce n’est pas tous les jours qu’on entend parler du Conseil camerounais de la communication (Cnc). Cet organe consultatif était au-devant de la scène hier, 13 octobre 2009. Le temps de la signature d’un « protocole d’accord de régulation des médias entre le Cameroun et le Tchad ». Ledit protocole d’accord a été signé entre le Cnc pour le Cameroun par Félix Sabal-Lecco, et Moustapha Ali Alifei président du Haut conseil de la communication pour le Tchad.

Ici, on affirme qu’il ne s’agit pas d’une alliance pour embrigader la presse. Mais plutôt une opportunité de « mise en commun des atouts dont dispose chacun des 2 pays » en la matière. Ce dans la mesure où, « le Cameroun et le Tchad, situés dans la sous-région Afrique centrale, partagent une frontière commune ». D’où la recherche des pistes pour une «Harmonisation d’un arsenal législatif et réglementaire », entre les deux pays. Ce d’autant plus que « l’une des recommandations récurrentes du Réseau des instances africaines de régulation de la communication (Riarc), dont les deux pays sont membres, est de renforcer la collaboration entre les institutions de régulation des médias en Afrique dans l’optique d’une consolidation de la démocratie et de la liberté d’expression »… Au-delà de la signature de ce protocole d’accord, le président du Haut conseil de la communication du Tchad s’est rendu dans les locaux de la télévision nationale. Son échange avec le directeur général de la Cameroon Radio and television (Crtv) suggère la perspective de coopération entre TéléTchad et la Crtv ; notamment dans le domaine de la formation et du recyclage des confrères tchadiens au Centre de formation professionnel en audiovisuel de la Crtv.


Commentaires sur facebook