Un journaliste camerounais expulsé du Tchad – Afp

Le rédacteur en chef camerounais de l’hebdomadaire La voix, Ebodé Innocent, a été expulsé mercredi du Tchad sous le prétexte que son séjour était « irrégulier », a-t-on appris jeudi auprès du journal et de son avocat.

« Il a été expulsé au motif qu’il vit au Tchad en situation irrégulière », a indiqué à l’AFP, l’avocat du journal Jean-Bernard Padaré.

« Comme aucune reproche professionnel n’a été trouvé dans le contenu des différentes publications du journal, on cherche à décapiter le journal en expulsant son rédacteur en chef, sous le prétexte qu’il est en situation irrégulière au Tchad », a ajouté l’avocat.

« Bien avant son expulsion, il a été convoqué au Haut conseil de la communication, sans motif. Aucun reproche ne lui été fait », a poursuivi Me Padaré.

Ebodé Innocent a été convoqué mercredi par les Renseignements généraux qui l’ont ensuite transféré à la Surveillance du territoire.

Après un entretien, M. Ebodé a été reconduit à la frontière avec le Cameroun, à Kousseri, la ville voisine de N’Djamena, située de l’autre côté du fleuve Chari.


Commentaires sur facebook