Conférence de presse d’ONG sur le cas Hissène Habré – Aps

Des organisations de défense des droits de l’homme animent mercredi à Dakar une conférence de presse, juste après le dépôt par des victimes d’une plainte devant le doyen des juges d’instruction contre l’ancien président tchadien Hissène Habré, accusé de crimes contre l’humanité et de torture.

La rencontre avec les journalistes est prévue à 10 heures au Café de rome, indique un communiqué transmis à l’Agence de Presse sénégalaise.

La manifestation est organisée par le Comité international pour le jugement équitable de Hissène Habré (CIJEHH), la Coalition sénégalaise pour le Jugement équitable de Hissène Habré (COSEJEHAB), la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme (RADDHO) et Human Rights Watch.

Selon le texte, quatorze victimes, soutenues par une coalition d’organisations africaines et internationales de défense des droits humains, vont déposer plainte devant le doyen des juges d’instruction contre l’ancien président tchadien Hissène Habré.

La même source souligne que le dépôt de la plainte, prévu à 9 heures, marque une nouvelle étape dans les efforts engagés depuis une dizaine d’années pour traduire l’ex-dirigeant du Tchad en justice.

Le dépôt de plainte sera suivi le même jour de la projection exclusive du documentaire ’’Hissène Habré : la traque d’un dictateur’’ et d’une conférence de presse.

En juillet 2006 l’Union africaine a demandé au Sénégal ’’de faire juger, au nom de l’Afrique, Hissène Habré’’ ce que le président Abdoulaye Wade a accepté.

De février 2007 à juillet 2008, le Sénégal a engagé une série de réformes législatives et un amendement constitutionnel qui ont levé les derniers obstacles juridiques.


Commentaires sur facebook