Tchad: le journal "La Voix" interdit de parution – Afp

Le journal tchadien La Voix a été interdit de parution jeudi par le tribunal de première instance de N’Djamena, a appris l’AFP de sources concordantes.

Cette interdiction est liée à des « problèmes administratifs », selon le Haut conseil de la communication (HCC), organe de régulation des médias, alors que l’avocat du journal l’a attribuée à des « raisons politiques ».

La décision est exécutoire et l’appel interjeté par l’hebdomadaire n’est pas suspensif.

La justice a estimé que le journal n’était pas en règle du point de vue administratif.

« La Voix n’a pas de directeur de publication, ni de propriétaire fixe. Ils avaient deux mois pour régulariser la situation et ils ne l’ont pas fait », a affirmé à l’AFP Moustapha Ali Alifei, président du HCC, précisant que c’est la « justice qui a décidé et non le HCC ».

Pour l’avocat du journal, Jean-Bernard Padaré, « La Voix a satisfait à toutes les exigences de la loi. En réalité, c’est une décision politique du Premier ministre » Youssouf Saleh Abbas.

Dans un communiqué, l’organisation Reporters Sans Frontières (RSF) a condamné cette décision, la qualifiant d' »infondée » et estimant qu’elle traduisait « une volonté réelle de faire fermer l’hebdomadaire ».

Le rédacteur en chef de l’hebdomadaire, Ebodé Innocent, de nationalité camerounaise, avait été expulsé du pays mi-octobre officiellement pour séjour irrégulier dans le pays.

Cette expulsion s’est faite « sans raison légale », a dit RSF, qui avait déjà dénoncé cette décision « surprenante et injuste ».

Lancé au mois de mai, l’hebdomadaire qui emploie une dizaine de personnes tire à 2.000 exemplaires, un tirage important pour le Tchad.


Commentaires sur facebook