Darfour : menaces de morts contre les otages français – Le Monde

Le groupe revendiquant l’enlèvement de trois humanitaires français au Tchad et en Centrafrique a lancé jeudi 10 décembre un ultimatum d’une semaine à la France. Le groupe menace d’exécuter un otage si Paris n’accepte pas de négocier directement avec lui.

« Nous allons aussi viser les forces françaises au Tchad et nous allons mener des opérations d’assassinat contre des diplomates français », a par ailleurs affirmé Abou Mohammed Al-Rizeigui, un porte-parole des « Aigles de libération de l’Afrique ». Ce groupe peu connu du Darfour, une région de l’ouest du Soudan en guerre civile, revendique le rapt d’un employé français de la Croix-Rouge internationale, enlevé dans l’est du Tchad, à une dizaine de kilomètres du Soudan.

Il revendique également le rapt de deux humanitaires français de l’ONG Triangle GH kidnappés à Birao, ville du Centrafrique jouxtant le Darfour. Après les rapts, les Aigles de libération de l’Afrique avaient affirmé ne pas viser des organisations humanitaires mais bien la France, à laquelle ils reprochent « sa politique dans la région ». Ce même groupe avait revendiqué l’enlèvement en avril au Darfour de deux humanitaires – une Canadienne et une Française – de l’ONG Aide médicale internationale. Il avait aussi menacé de les tuer avant de les libérer après vingt-six jours de détention.


Commentaires sur facebook