Tchad : Deby ferme envers les rebelles – Afp

Le président tchadien Idriss Deby Itno s’est montré ferme à Paris devant la presse française vis à vis des rebelles tchadiens qu’il a qualifié de « mercenaires » et avec lesquels son gouvernement a établi des contacts la semaine dernière au Soudan. « Il n’est pas question d’autres démarches à part les démarches que nous faisons actuellement« , a affirmé le président tchadien, en faisant allusion à la demande des rebelles de négocier sous l’égide de la communauté internationale.

Comme l’avait affirmé mercredi à l’AFP le chef de la délégation tchadienne, le médiateur Abderaman Moussa, le Tchad enverra lors de « la première quinzaine de mai » une nouvelle mission à Khartoum pour négocier avec les rebelles après les élections au Soudan qui doivent se tenir de dimanche à mardi. « Le moment venu, après les élections, quand la situation va être plus calme, le Tchad enverra une mission au Soudan pour tenter de nouer le contact avec ces mercenaires« , a souligné le président Deby qui a d’entrée prévenu contre toute attente de concession spectaculaire. « Nous avons signé des accords à Syrte en mai 2007. Ce sont eux (rebelles) qui ont violé ces accords, ce n’est pas le gouvernement tchadien. Je n’ai pas d’argent à distribuer, ni de postes à distribuer, ni quoi que ce soit, ces gens sont partis à l’aventure sans un but ou objectif politique précis« , a-t-il précisé.


Commentaires sur facebook