Tchad: 105 rebelles tués en deux jours de combats dans l’Est – Afp

Les combats ayant opposé les 24 et 26 avril l’armée à la rébellion tchadienne du FPRN dans l’est du Tchad ont causé la mort de 105 insurgés et d’un seul militaire, a affirmé jeudi à l’AFP le porte-parole du gouvernement tchadien, Kedellah Younous.

Du côté du Front populaire pour la renaissance nationale (FPRN) dirigé par le colonel Adoum Yacoub, « 105 morts et 62 prisonniers rebelles » ont été comptabilisés, a indiqué Kedellah Younous, également ministre de la Communication.

« L’armée a perdu un martyre et eu huit blessés », a-t-il soutenu.

C’est la première fois qu’un bilan chiffré est communiqué sur ces combats.

Le chef du FPRN avait évoqué des « pertes humaines des deux côtés » à l’issue des affrontements du 24 avril, qui se sont déroulés vers For Djahaname, localité proche de la frontière du Tchad avec le Soudan.

Le même jour, un officier tchadien avait expliqué à l’AFP que l’armée avait décidé de « nettoyer la zone » dans l’est où le FPRN « depuis quelques temps (…) pose des mines » causant des victimes civiles et militaires.

De nouveaux combats ont opposé le 26 avril les deux camps, mais aucune source n’avait été en mesure d’en fournir le bilan.

Le FPRN est la seule rébellion actuellement au Tchad, l’essentiel des rebelles étant actuellement cantonnés au Soudan.

Début avril, une délégation du gouvernement tchadien menée par le médiateur national Abderaman Moussa a rencontré des représentants de la rébellion pour entamer les premières négociations depuis 2007 entre les deux parties.

Une nouvelle rencontre doit avoir lieu « la première quinzaine de mai ». Adoum Yacoub affirme que son mouvement, basé au Tchad, n’a pas été « associé » à ces discussions.


Commentaires sur facebook