Une délégation militaire tchadienne au Soudan – Xinhua

Une délégation militaire tchadienne est arrivée à Khartoum mercredi pour participer à une réunion visant à évaluer les performances de la force de surveillance de la frontière qui sépare le Soudan et le Tchad.

Le porte-parole de l’armée soudanaise, al-Sawarmy Khalid Saad, a déclaré à Xinhua que la visite de la délégation tchadienne menée par le général Bushara Bob Mohammed intervient dans le cadre du programme de coopération du comité militaire conjoint entre les deux pays.

« Cette visite intervient dans le cadre des efforts visant à accroître les relations militaires entre les deux pays ainsi que les préparations d’une conférence qui devrait avoir lieu à Khartoum pour évaluer les performances de la force conjointe aux frontières des deux pays au cours des six derniers mois », a-t-il expliqué.

En février, le Soudan et le Tchad ont accepté de relancer un protocole militaire et ont décidé de former une force conjointe pour surveiller leur frontière commune et cesser de soutenir les rebelles qui tentent de renverser les deux gouvernements.

Les deux parties ont également déployé près de 3.000 soldats à leur frontière commune et ont établi deux bases militaires à Adre, ville tchadienne, et à Geneina, ville soudanaise.

Les relations soudano-tchadiennes ont connu des tensions à plusieurs occasions, Khartoum et N’djamena s’accusant réciproquement de soutenir les rebelles se trouvant sur leur territoire respectif.

Le 11 mai 2008, le président soudanais Omar el-Bachir a annoncé la rupture des relations soudanaises avec le Tchad et a tenu ce dernier responsable de l’attaque lancée par le mouvement rebelle du Darfour Justice et Egalité (JEM) à Omdurman.

Cependant, les deux parties ont réussi à surmonter leurs différends quand le président tchadien Idriss Deby Itno s’est rendu en février à Khartoum dans le cadre d’une visite historique qui a conduit les deux pays à annoncer officiellement la fin de leurs différends.


Commentaires sur facebook