Tchad: incident de production sur un site pétrolier dans le sud – Afp

Du pétrole brut équivalent à quelque 6.000 barils s’est échappé du complexe pétrolier tchadien de Komé exploité par Esso, mais a été bloqué dans un bassin de rétention, a affirmé jeudi à l’AFP un responsable de la compagnie.

Le production a été arrêtée jusqu’à mardi, a-t-il précisé.

« Un incident électrique s’est produit samedi. Du pétrole s’est échappé mais les 6.000 barils n’ont pas été déversés dans la nature. Nous les avons récupérés dans un bassin de rétention. On va le traiter (le pétrole) et le remettre dans le système », a affirmé Yolla Zongre, un responsable d’Esso Tchad.

« Nous avons repris la production depuis mardi », a-t-il assuré.

Découvert dans les années 1990, le brut tchadien a commencé à être exploité en 2003, pour rapporter ses premiers vrais dividendes à partir de 2006. Le pays produit aujourd’hui plus de 170.000 barils/jour, pour environ 750 millions d’euros de recettes annuelles.

Une fois extrait, le pétrole circule par un oléoduc Tchad-Cameroun, long de 1.050 kilomètres, qui relie les champs pétrolifères de Doba, dans le sud-ouest tchadien, au terminal maritime camerounais de Kribi. Cet ouvrage est exploité par un consortium pétrolier composé d’ExxonMobil (Esso), Chevron et Petronas.


Commentaires sur facebook