Les 103 enfants en majorité des tchadiens avec des parents (Paris) – Afp

Les 103 enfants que l’association l’Arche de Zoé a tenté d’embarquer en France à Abéché (est du Tchad) sont en majorité « tchadiens avec des parents tchadiens » et non des orphelins du Darfour (Soudan), a déclaré mardi un conseiller du chef de la diplomatie française Bernard Kouchner.

« Il s’agit en majorité, et vous verrez que ce sera confirmé par les organisations internationales, des enfants tchadiens avec des parents tchadiens au Tchad« , a déclaré le conseiller spécial du ministre des Affaires étrangères, Eric Chevalier, à RTL.

« Vous verrez très rapidement arriver des chiffres, dont je ne peux pas donner la teneur parce qu’ils ne sont pas confirmés définitivement, mais qui montrent clairement que la plupart des enfants sont des enfants tchadiens, que la plupart de ces enfants ont des parents« , a-t-il souligné.

De son côté, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Pascale Andréani, a déclaré à la presse que « selon de premières informations, il y aurait beaucoup d’enfants tchadiens et beaucoup ne seraient pas orphelins« .

L’association française l’Arche de Zoé affirme avoir voulu « sauver » des « orphelins » du Darfour, région du Soudan voisin, en proie à une guerre civile. Elle assure que des chefs de tribu lui avaient garanti que ces enfants venaient bien du Darfour et avaient perdu leurs parents.

Depuis qu’ils ont été « récupérés » jeudi par la police tchadienne, puis transférés à l’orphelinat d’Abéché, les enfants assistent, parfois apeurés, à un défilé incessant d’autorités, de diplomates et de journalistes.

Les agences humanitaires ont mené ces derniers jours une enquête difficile sur l’origine de ces enfants et leur statut familial.


Commentaires sur facebook