Arche de Zoé: RSF "émue et déçue" après l’inculpation des journalistes – Afp

L’association Reporters sans Frontières (RSF) a exprimé sa « déception » et son « émotion » après l’inculpation pour enlèvement de mineurs et escroquerie lundi au Tchad de deux journalistes dans le cadre de l’opération de l’Arche de Zoé, mardi dans un communiqué.

« En dépit des preuves matérielles, les autorités tchadiennes s’obstinent à prolonger l’injustice subie par (le reporter de Capa) Marc Garmirian et (le photographe de Syncro X) Jean-Daniel Guillou« , alors qu’il est « évident que le cas des journalistes ne saurait être confondu avec celui des membres de l’association« , estime RSF.

« Il faut donc se mobiliser et répéter, jusqu’à la libération de nos confrères, que les journalistes sont neutres et qu’ils n’ont, en aucun cas, participé au délit qui a pu être commis« , ajoute l’organisation.

L’association de défense de liberté de la presse rappelle qu’une autre journaliste, Marie-Agnès Peleran, de la rédaction de France 3 Méditerranée, « présente au Tchad à titre personnel« , a également été arrêtée et inculpée avec le groupe, « alors qu’elle filmait l’opération avec du matériel prêté par sa rédaction« .

RSF compte se rendre « au plus vite » au Tchad pour plaider la cause des journalistes incarcérés auprès des autorités de N’Djamena.


Commentaires sur facebook