Choléra au Tchad, 41 morts depuis juin – Afp

Près de six cents cas de choléra, dont 41 décès, ont été enregistrés depuis le 22 juin dans l’ouest et le sud du Tchad, a annoncé vendredi le ministère tchadien de la Santé, assurant toutefois que la situation était « sous contrôle ».

« A la date du 1er septembre, le pays a enregistré 599 cas et 41 décès », a déclaré à la radio nationale le secrétaire d’Etat à la Santé publique, Mahamat Mamadou Addy.

Selon lui, les autorités ont recensé « 378 cas avec 26 décès dans la région du Lac Tchad (ouest), 203 cas dont 11 décès à Gounougaya (sud) et 18 cas avec 4 décès à Fianga (sud) ». Ces dernières localités sont situées dans la région du Mayo Kebbi Est.

« Le ministère de la santé a commencé a enregistrer depuis le 22 juin des cas de gastro-entérite aiguë dans le district de Fianga, et le 13 juillet dans le district sanitaire du Lac à Bol », a expliqué M. Addy.

« La surveillance épidémiologique a été renforcée sur l’ensemble du territoire pour la recherche active des cas » de la maladie et un « plan national contre le choléra » a été mis en place, a-t-il indiqué.

En outre, « des directives de prévention et de lutte contre le choléra ont été envoyées à toutes les délégations sanitaires. (…) A l’heure actuelle, nous pouvons affirmer que la situation est sous contrôle », a-t-il assuré.

Le nord du Cameroun, pays voisin du Tchad, est confronté à une épidémie de choléra ayant fait près de 300 morts depuis mai, d’après les autorités sanitaires camerounaises.

Le choléra est une infection intestinale hautement contagieuse. Il se manifeste par de violentes diarrhées et une forte déshydratation.


Commentaires sur facebook