La capitale tchadienne à l’heure du prix Découvertes RFI – Rfi

C’est ce samedi 6 novembre en fin d’après-midi que l’Ougandais Maurice Kirya va recevoir le prix Découvertes RFI 2010 sur la scène installée pour l’occasion dans le Stade Idriss Mahamat Ouya de Ndjamena au Tchad. Il va aussi chanter aux côtés de nombreux artistes de la région.

Ce sont 12 500 personnes, pas moins, qui sont attendues en fin d’après-midi au stade Idriss Mahamat Ouya. La particularité, c’est que les spectateurs seront tous sur les gradins. Pas question d’abimer la pelouse synthétique offerte par la FIFA.

C’est la première fois depuis de nombreuses années que Ndjamena accueille un aussi gros concert et ici, on ne se souvient même pas à en avoir vu un de cette taille. Et sur scène, il y aura aussi du monde. Huit artistes tchadiens, pas moins, avec beaucoup de styles différents (roumbas, reggae, rap…) et puis bien sûr, Mounira Mitchala, la Tchadienne lauréate du prix RFI 2007.

Pour ce qui est du prix 2010, l’Ougandais et anglophone Maurice Kirya a appris quelques mots de français pour se présenter au public au moment de recevoir son prix –ça fait toujours plaisir- mais pour les quelques Tchadiens qui auraient déjà entendu son disque Misubbaawa, à l’en croire, ils vont être surpris. Sur scène, ce qu’il fait est très différent. Mais Passy, le président du jury de ce prix Découvertes 2010 a assisté aux premiers tests sons qu’a fait Maurice Kirya dans le stade, et ce qu’il a entendu l’a plutôt convaincu.

A la fin du concert, la tête d’affiche, le groupe togolais de coupé-décalé Toofan, très connu en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale. On les entend souvent dans Couleurs tropicales sur notre antenne. Et c’est d’ailleurs Claudy Siar qui sera sur scène ce soir pour animer ce grand concert.


Commentaires sur facebook