Procès d’Hissène Habré: réunion des donateurs le 24 novembre à Dakar – Afp

Une réunion des donateurs internationaux prêts à financer un procès de l’ancien président tchadien Hissène Habré, aura lieu à Dakar le 24 novembre, ont annoncé mardi des organisations de défense des droits de l’homme.

« La réunion internationale des donateurs, prévue à Dakar ce 24 novembre pour organiser le financement du procès de Hissène Habré, est une étape essentielle dans la longue campagne menée pour traduire lancien dictateur tchadien en justice », indiquent ces organisations dans un communiqué.

« Les procédures à lencontre du dictateur en exil ont été suspendues pendant des années du fait de lexigence du Sénégal de voir la communauté internationale verser lintégralité du financement demandé », notent ces organisations.

Elles affirment que « les promesses de dons attendues lors de la réunion » de Dakar « devront atteindre approximativement le budget global présenté par lUnion africaine (UA) et lUnion européenne (UE), fixé à 11,7 millions de dollars (8,5 millions d’euros) ».

« Le gouvernement sénégalais a par ailleurs annoncé quil entamerait les procédures préliminaires (en vue de l’organisation du procès) dès quil aurait reçu le financement », selon Human Rights Watch (HRW), lAssociation tchadienne pour la promotion et la défense des droits de lhomme (ATPDH), la Rencontre africaine pour la défense des droits de lhomme (Raddho) et la Fédération internationale des ligues des Droits de lhomme (FIDH).

En juillet 2006, l’UA avait demandé au Sénégal où Hissène Habré vit en exil, de le juger « au nom de l’Afrique », ce que le président sénégalais, Abdoulaye Wade, avait accepté.

Mais « le Sénégal avait refusé dentamer les démarches nécessaires au procès tant quil ne recevrait pas de la communauté internationale un financement estimé, selon les autorités sénégalaises, à 27 millions deuros », note le communiqué.

« Suite à de longues négociations, lUA et lUE ont présenté une proposition conjointe de budget de 8,5 millions d’euros », ajoute-t-il.

Hissène Habré, 68 ans, a été renversé en 1990 par l’actuel président tchadien, Idriss Deby Itno, et s’est réfugié depuis au Sénégal. Il est accusé de milliers d’assassinats politiques et de torture systématique durant ses années de pouvoir, entre 1982 et 1990.


Commentaires sur facebook