L’oléoduc pétrolier Tchad-Cameroun a rapporté 88 millions d’euros à Yaoundé – Afp

Le Cameroun a perçu « 57,98 milliards de FCFA » (88 millions d’euros) de droit de passage de l’oléoduc pétrolier le reliant au Tchad depuis sa mise en service en 2003, a annoncé jeudi la Société nationale des hydrocarbures (SNH), organisme pétrolier public camerounais.

« Le montant total du droit de transit perçu par le Cameroun depuis la mise en service du pipeline (le reliant au Tchad) en octobre 2003 s’élève à 57,98 milliards de FCFA », a indiqué la SNH dans un communiqué de presse obtenu par l’AFP.

Le droit de transit est une « redevance » versée par l’exploitant de l’oléoduc pétrolier (au Cameroun, la Cameroon oil transportation company, Cotco) et perçue par le pays en raison du passage du pipeline sur son sol.

Construit entre 2000 et 2003, l’oléoduc pétrolier, long de 1.070 km, relie les champs pétrolifères de Komé, dans le sud-ouest du Tchad, au terminal maritime camerounais de Kribi (sud-ouest).

« Du 1er janvier au 31 octobre, quarante enlèvements de pétrole brut, pour un volume cumulé de 36,75 millions de barils ont été effectués au KK1 (terminal Komé-Kribi 1), contre 35,53 millions de barils pour la même période de l’année précédente », indique le communiqué de la SNH.

« Ces quantités exportées ont généré pour le Cameroun un droit de transit de 7,49 milliards de FCFA » (11 millions d’euros), somme incluse dans le montant total empoché jusqu’à présent par le Cameroun selon le texte.


Commentaires sur facebook