Le Tchad "prêt" à juger Hissène Habré – Afp

Le Tchad est « prêt » à juger son ancien président Hissène Habré et souhaite que le procès se déroule tant que ses victimes sont encore en vie, a déclaré le chef d’Etat tchadien Idriss Deby Itno dans une interview à TV5Monde à diffuser dimanche.

« Effectivement, nous sommes prêts à prendre nos responsabilités » pour le juger, a dit M. Deby. « Nous sommes capables aujourd’hui de faire un procès équitable, dans la transparence, ne serait-ce que pour le repos de l’âme des victimes », a-t-il poursuivi.

Hissène Habré, 68 ans, avait été renversé en 1990 par l’actuel président tchadien. Il est accusé de milliers d’assassinats politiques et de torture systématique durant ses années de pouvoir, entre 1982 et 1990. Il vit, depuis, à Dakar.

« Notre souhait, c’est que Habré soit jugé au moment où certains martyrs disons sont encore vivants », a également insisté le président tchadien.

En 2006, l’UA avait demandé au Sénégal de juger Hissène Habré « au nom de l’Afrique » pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et torture, ce que le président sénégalais Abdoulaye Wade avait accepté.

Mais la Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) a affirmé le 19 novembre que le Sénégal seul ne pouvait juger Habré pour crimes contre l’humanité et a préconisé la création d’un tribunal spécial.

Le président sénégalais, qui avait dit en décembre vouloir se « débarasser » de ce dossier, a réaffirmé la semaine dernière son engagement à transmettre à l’UA.


Commentaires sur facebook