Tchad : l’opposition monte au créneau et dénonce le manque de transparence des législatives – Rfi

Au Tchad, plusieurs partis d’opposition dénoncent une «mascarade électorale» après les législatives du dimanche 13 février 2011. De son côté, le chef de la mission d’observation électorale européenne, Louis Michel, tire un bilan «très positif» de ce scrutin. Selon lui, le scrutin s’est déroulé dans un climat «serein et apaisé», malgré quelques ratés techniques.

A Moundou, dans le Sud du pays une dizaine de partis politiques, membres de l’opposition pour la plupart, ont dénoncé dans une communiqué des élections qui « sont une mascarade, bien loin des normes internationales de la transparence». Ils se réservent même le droit de récuser les résultats du vote.

A Ndjamena, dans le neuvième arrondissement, l’opposition affirme être privée de toute possibilité de recours. Jérémie Kolina est candidat dans cet arrondissement : « Ce qui nous touche le plus, c’est qu’il n’y ait pas de procès verbaux remis à nos délégués. Qui va nous croire… sans ces procès verbaux ? Nous nous pensons même qu’il faudrait annuler ces élections.»

A Ndjamena toujours, mais dans le troisième arrondissement cette fois, le président de la CENI est accusé par les perdants. Ils menacent de porter plainte contre lui pour son soutien au candidat du parti au pouvoir. Dans plusieurs autres circonscriptions, la CENI est accusée de retarder la publication des résultats pour permettre aux candidats du parti au pouvoir de rattraper leur retard. Autant de griefs causés en réalité par la mauvaise organisation logistique du scrutin. En conséquence, un nombre important de recours devraient être adressés au Conseil constitutionnel.

Louis Michel : une élection cruciale pour le Tchad, chef de la mission d’observation électorale européenne au Tchad:
« Il y a eu quelques problèmes d’opérationnalité et de logistique… mais indiscutablement, on n’a rien relevé qui puisse prêter à suspicion ou qui était, disons, d’inspiration malveillante… Les dysfonctionnements sont de nature technique et logistique ; pour le reste je pense que l’on peut être très content. C’est une étape importante, une élection qui est cruciale pour le Tchad… et nous sommes tous d’accord pour dire -quand on voit d’où on vient- que ces élections ont été très bien conduites.« 


Commentaires sur facebook