Kadhafi tourne en dérision l’accord de Ryad sur le Darfour – Reuters

Le colonel Mouammar Kadhafi a qualifié de « risible » l’accord de paix sur le Darfour conclu le 3 mai en Arabie saouditepar les présidents soudanais et tchadien. Le dirigeant libyen a porté ce jugement après des entretiens à Tripoli avec les présidents de l’Egypte et du Tchad, Hosni Moubarak etIdriss Déby.

« Bien que nous soyons ravis que tout le monde participe au règlement du problème existant entre Khartoum et N’Djamena, que ce soit les Saoudiens ou des autres, (l’accord de Ryad) ne revêt aucune signification au plan diplomatique« , a expliqué le bouillant colonel en parlantd’une diplomatie « risible« .

Pour le dirigeant libyen, l’accord conclu sous l’égide de l’Arabie saoudite n’est en aucun point différent de celui passé en avril en Libyegrâce à son entremise et remis en cause depuis sur le terrain.

Selon des responsables libyens, les discussions entre le dirigeant libyen et les présidents égyptien et tchadien porteront sur les moyensde mettre un terme aux affrontements et aux violences dans la province ouest du Soudan où, selon l’Onu, 200.000 personnes ont trouvé lamort et plus de deux millions d’autres ont été déracinés depuis 2003.

Les troubles au Darfour, une région semi-aride grande comme la France, ont gagné ces derniers mois l’ouest du Tchad.

Au Caire, le porte-parole d’Hosni Moubarak, Souleiman Aouad, a précisé que le sommet de Tripoli aborderait une réconciliation globaleau Soudan, d’un règlement de la crise darfourienne, de questions touchant le monde arabe et des préparatifs d’un sommet de l’Unionafricaine prévu au Ghana cet été.

A Tripoli, une source autorisée égyptienne a souligné que les pourparlers à trois seraient un prolongement des entretiens qu’ont eus lundile « raïs » égyptien et son homologue soudanais, Omar Hassan al Bachir.

Le Tchadien Déby et le Soudanais Al Bachir s’accusent mutuellement d’encourager leurs rébellions respectives à partir de leurs territoires.


Commentaires sur facebook