43.000 Tchadiens revenus de Libye – Afp

Plus de 43.000 émigrés tchadiens travaillant en Libye sont rentrés dans leur pays depuis le début de la crise libyenne et leur nombre pourrait doubler, posant des problèmes d’accueil, a déclaré aujourd’hui l’agence humanitaire de l’ONU.

Le nombre de rapatriés s’élève à 43.156 dont 22.833 à N’Djamena et 14.964 à Faya-Largeau (nord), selon un communiqué du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU au Tchad (Ocha).

« Le retour des migrants tchadiens en Libye se poursuit avec plus de 4.000 nouveaux arrivants du 26 avril au 5 mai. Selon les autorités administratives, il y aurait 40.000 autres Tchadiens aspirant au retour et qui se trouvent dans le sud de la Libye. Les humanitaires se concertent afin de mobiliser les ressources nécessaires pour assister ces personnes en cas d’arrivée massive », dit l’Ocha.

A Faya, « dû à l’insuffisance logistique, les rapatriés sont obligés de rester plusieurs jours sur le site de transit, dans une situation de précarité alimentaire. Le besoin de renforcement de l’assistance sanitaire et alimentaire se fait sentir, compte tenu du fait qu’ils arrivent souvent très fatigués après des jours, voire semaines de voyage dans le désert avec peu de nourriture et d’eau. Des cas de déshydratation, des suspicions de rougeole et des signes manifestes de sous-alimentation ont été observés chez les retournés », souligne l’Ocha.

« L’hôpital de Faya, qui a une capacité d’accueil de 45 lits, accueille en ce moment plus 350 personnes. Face à l’ampleur des besoins de renforcement de cet hôpital, l’ONG International Rescue Committee (IRC) a fait une évaluation rapide et compte déployer une équipe dans ce sens. L’Unicef et l’OMS appuient déjà cette structure sanitaire à travers la fourniture des kits médicaux », indique le texte.


Commentaires sur facebook