Pénurie du carburant au Tchad : les opérateurs économiques s’expliquent – Xinhua

Le opérateurs économiques tchadiens du secteur pétrolier ont rejeté, lors d’une conférence de presse lundi, les accusations contre eux relatives à la pénurie du carburant dans la capitale depuis ces deux dernières semaines.

Une dizaine de jours après la mise sur le marché des produits pétroliers issus de la raffinerie de Djermaya, le carburant made in Chad se fait rare dans les stations. On y voit des longues files d’attentes pour se procurer ces produits, dans la ville de N’Djamena en particulier.

C’est la baisse subite du prix décidée par le gouvernement qui a causé l’augmentation de la demande, selon le président du Syndicat de pétroliers tchadien, M. Mahamat Saleh Issa.

La raffinerie de Djermaya, inaugurée le 29 juin dernier, a décidé de mettre sur le marché 4 millions de litres pour une période de trois semaines, à 374 Fcfa par litre — un prix décidé par les autorités, alors que le gaz-oil importé se vendait à 750 Fcfa. En une seule semaine, 2 millions litres de carburant Djermaya ont été vendus.

« Nous avons été surpris par l’arrivée du produit de Djarmaya sur le marché », a déploré Mahamat Saleh Issa.

En plus, les citernes venant des pays voisins sont bloqués à Nguéli, à la frontière du nord Cameroun, car les opérateurs ne veulent pas vendre à perte.

Pour Souraj Koulamallah, président de la Chambre de Commerce, de Mine, d’Artisanat et de d’Agriculture, « Le gouvernement aurait pu discuter avec la chambre de commerce pour voir comment commercialiser le carburant tchadien…Nous devrions consulter sur le prix et la période transitoire pour éviter ce qui arrive maintenant ». « Nous sommes disposés à faire des propositions de nouvelles solutions au gouvernement pour ne pas avoir le même problème dans le futur », a annoncé Souraj Koulamallah.

Pendant longtemps, le carburant qui se trouve sur le marché tchadien est importé du Cameroun, de la Lybie et du Nigeria. La consommation annuelle est estimée à 250.000.000 de litres. La raffinerie de Djarmaya produira le double de cette quantité afin de mettre tout le Tchad à l’abri du besoin en carburant.


Commentaires sur facebook