Arche de Zoé: le pilote belge déféré devant le procureur à N’Djamena – Afp

Le pilote belge arrêté dimanche à N’Djamena dans l’enquête sur la tentative de transport de 103 enfants du Tchad vers la France a été déféré mercredi devant le procureur de la capitale tchadienne en vue d’une éventuelle inculpation, a-t-on appris de source judiciaire.

Ce pilote, Jacques Wilmart, est en garde à vue depuis dimanche à N’Djamena. Un journaliste de l’AFP a pu le voir mardi après-midi au commissariat de la ville.

Le pilote belge avait acheminé ces dernières semaines, lors de plusieurs rotations, une partie des 103 enfants de la frontière tchado-soudanaise jusqu’à Abéché, principale ville de l’est du Tchad, d’où ils devaient être transportés vers la France par l’association française Arche de Zoé le 25 octobre, quand l’opération a été stoppée par les autorités de N’Djamena.

Neuf Français – des membres de l’Arche de Zoé et trois journalistes -, les sept Espagnols de l’équipage de l’avion qui devait transporter les enfants en France, ainsi qu’un sous-préfet et un chef de quartier tchadiens, ont été inculpés samedi soir à Abéché pour « enlèvement de mineurs », « escroquerie » ou « complicité ».

Ils encourent des peines de cinq à vingt ans de travaux forcés.

L’Arche de Zoé affirme avoir voulu « sauver de la mort » des « orphelins » du Darfour, région de l’ouest du Soudan frontalière du Tchad, en proie à de très graves troubles. Le pilote belge avait affirmé à l’AFP la semaine dernière avoir acheminé des enfants « très mal en point » d’Adré, localité tchadienne à la frontière avec le Soudan, jusqu’à Abéché.


Commentaires sur facebook