London, u.b.a : vol des missiles sol-air libyen par l’Iran et leur transfert au Soudan.

Selon le journal londonien « »Daily Telegraph »», les iraniens gardiens de la révolution ont volé des magasins libyens des dizaines des missiles sol-air russe de haute technologie et les ont fait sortir à travers la frontière soudanaise.

D’après le journal, qui cite les rapports des services spéciaux européens, des unités spéciales appartenant à la légion « Qodos » se sont dirigées de leur base située au sud soudan vers la Libye suivant les instructions du Haut Commandement des Gardiens de la Révolution en Iran, profitant du désordre provoqué par la chute du régime libyen pour s’accaparer des quantités énormes des armes très développées. Cela concerne surtout des missiles sol-air de fabrication russe, modèle S.H.24, vendus par les soviétiques au Colonel Kadhafi en 2004, lesquels sont capables d’abattre un avion à 11000 pieds d’altitude. Du point de vue performance, ces missiles sont presque, selon les experts , la copie de « Stringer » américain fourni par les américains aux combattants afghans contre les russes vers les années 80 . Ce sont les mêmes armes utilisées par l’organisation « Al-Qaïda » dans sa tentative vaine d’abattre un avion israélien pendant son décollage de l’aéroport de Mombassa en 2002.

Le journal affirme que les armes et les missiles ont été dérobés par les Gardiens de la Révolution des stocks de Kadhafi bien avant le mois de septembre et stockés très discrètement dans les entrepôts militaires d’ELFASHIR, capitale de la région de Darfour-Ouest et ensuite transférés une partie vers l’Egypte. Il signale en outre que le gouvernement soudanais et iranien ont signé des accords de défense, selon lesquels, l’Iran a déployé des centaines des gardiens de la révolution pour l’encadrement de l’armée soudanaise mais aussi pour un soutien actif contre les différents groupes des rebelles.

On savait déjà,note le journal, que l’Iran a été accusé par le passé de faire passer des armes du Soudan à la Bande de Gaza et que l’avion israélienne a procédé au pilonnage des convois soudanais transportant des armes en partance à Gaza pour le compte de « HAMAS ». Devant cette situation, indique le journal, les services spéciaux européens et américains déploient des efforts concertés et coordonnés pour circonscrire la fuite des armes libyennes de peur d’être utilisés de nouveau par les groupes terroristes contre les objectifs occidentaux.

Un cadre militaire de haut niveau a déclaré que «  l’Iran soutient activement un certain nombre des groupes islamistes en Egypte, au Gaza et au sud Liban, c’est pourquoi nous sommes très préoccupés et en même temps inquiets, de peur que ces armes se retrouvent en fin de compte entre les mains de groupes terroristes, de telle sorte qu’aucun avion civil ne soit à l’abri dans la région si jamais elles tomberaient par erreur entre leurs mains ». /


Commentaires sur facebook