Tchad/Arche de Zoé: le parquet requiert l’inculpation d’un pilote belge – Afp

Le parquet de N’Djamena a requis mercredi l’inculpation pour « complicité d’enlèvement » d’un pilote belge dans le cadre de l’enquête sur l’opération de transport d’enfants vers la France organisée par l’association française Arche de Zoé, selon une source judiciaire.

Ce pilote, Jacques Wilmart, en garde à vue depuis dimanche à N’Djamena, avait été déféré mercredi matin devant le procureur. Il a été présenté à la mi-journée à un juge d’instruction qui devait décider de son éventuelle inculpation.

M. Wilmart avait acheminé ces dernières semaines, lors de plusieurs rotations entre la frontière tchado-soudanaise et Abéché (700 km à l’est de N’Djamena) une partie des 103 enfants que l’Arche de Zoé entendait emmener en France avant que l’opération ne soit stoppée le 25 octobre sur le tarmac d’Abéché par les autorités tchadiennes.

Neuf Français – des membres de l’Arche de Zoé et trois journalistes -, sept Espagnols de l’équipage de l’avion qui devait transporter les enfants en France, ainsi qu’un sous-préfet et un chef de quartier tchadiens, ont été inculpés samedi soir à Abéché pour « enlèvement de mineurs« , « escroquerie » ou « complicité« .

Ils encourent des peines de cinq à vingt ans de travaux forcés.

M. Wilmart, 75 ans, rentré entre-temps à N’Djamena, avait été arrêté le 28 octobre dans la capitale tchadienne.

L’Arche de Zoé affirme avoir voulu « sauver de la mort » des « orphelins » du Darfour, région de l’ouest du Soudan frontalière du Tchad, en proie à la guerre civile. Le pilote belge avait affirmé à l’AFP avant son arrestation avoir acheminé des enfants « très mal en point » d’Adré, localité tchadienne à la frontière avec


Commentaires sur facebook