UFR-UK: Démenti des calomnies à propos de prétendues exactions de l’opposition tchadienne au Darfour,

propagées par un certain Osman Humaida à travers son ONG fictive (ACJPS)

Nous rejetons catégoriquement les allégations d’une prétendue ONG dénommée ( African Centre for Justice and Peace Studies- ACJPS ) dont le nommé Osman Humaida serait le « directeur exécutif ».

Nous avons été surpris de lire dans certains journaux en ligne soudanais, un article qui accuse l’opposition tchadienne d’avoir commis une série d’attaques à l’encontre de la population civile de Darfour. Nous sommes surpris de constater que les sites qui ont repris ce document n’ont pas pris la peine de vérifier l’authenticité de cette fausse ONG qui n’existe nulle part dans la liste des ONG reconnues et opérant au Soudan.

En fait , il s’agit d’un simple site Internet créé par un individu nommé Osman Humaida, un opposant soudanais, connu de notre représentation en Grande Bretagne et qui se présente comme « Directeur exécutif » de cette prétendue ONG.

Plus grave encore, ce Monsieur qui se cache derrière cette fausse ONG affirme que l’opposition tchadienne aurait détruit des propriétés, des villages et commis des viols des femmes.

Avant de mettre en ligne une information d’une telle gravité, les responsables de sites soudanais et autres qui ont repris machinalement l’information auraient du vérifier l’existence de cette prétendue ONG au Darfour ainsi que l’identité de l’individu qui se cache derrière elle ; et contacter l’opposition tchadienne afin de s’assurer de la véracité de l’information si réellement leur objectif principal est de défendre la population civile du Darfour.

Rappelons que l’opposition tchadienne opère dans cette zone frontalière depuis 2005, et contrairement aux allégations de cette ONG nous n’avons jamais été accusés ni par les populations civiles, ni par les ONG effectives qui opèrent dans la région, ni par les forces internationales.

Au contraire, l’opposition tchadienne a toujours vécu dans l’harmonie avec la population locale.

Nous ne nions pas à ce Monsieur Osman Humaida le droit de s’opposer au gouvernement de son pays, mais il n’a pas le droit de régler ses comptes avec le gouvernement soudanais à travers l’opposition tchadienne, en créant une ONG fictive réduite à sa personne et un site Internet pour des diffuser des calomnies contre l’opposition tchadienne.

Par ailleurs, s’il y a des telles violations de droits de l’homme de la part de l’opposition tchadienne, les ONG humanitaires les forces africaines qui travaillent surplace seront les premières à constater et à dénoncer et non par un individu isolé, exilé à Londres, qui se cache derrière une prétendue organisation basée, loin des réalités.

Nous attirons l’attention des différents médias sur ce, qui semble être le début d’une campagne pour salir l’opposition tchadienne afin compliquer davantage les efforts diplomatiques entrepris par les pays frères et l’Union africaine tendant à rétablir la paix dans la région par le dialogue entre les parties concernées/

L’opposition tchadienne est une opposition responsable, constructive qui lutte contre un régime dictatorial et pour le respect de la personne humaine et ses biens. Elle n’a jamais eu le moindre problème avec les populations civiles locales tchadiennes ou soudanaises et moins encore avec le gouvernement Soudanais. Dire que l’opposition tchadienne a commis des exactions sur les populations civiles relève de la malhonnêteté intellectuelle.

Aussi, saisissons-nous cette occasion, pour lancer un appel solennel à tous ceux qui utilisent le problème de la sous région à des fins politiques inavouées d’arrêter leur cynisme.

L’opposition tchadienne a toujours privilégié les relations harmonieuses de bon voisinage entre les deux peuples frères et elle compte les maintenir.

Ahmed A Haggar
Ahamat1968@hotmail.co.uk
Représentant de L’UFR En Grande-Bretagne


Commentaires sur facebook