La bataille de N’djaména en images – Le Temps N° 475 du 19 au 25 avril 2006

Le jeudi 13 avril 2006, vers 5h 30, N’Djaména s’est réveillée par les tirs à l’arme lourde des assaillants et des loyalistes. Les informations contradictoires émanant des porte-paroles du Front uni pour le changement (Fuc) et des gouvernementaux ont amené la population à se terrer chez elle. Le lendemain, dans la journée, nous nous sommes munis de nos matériels de reportage pour se rendre dans les quartiers de la capitale qui ont servi des théâtres de combat.

Nous sommes rendus respectivement à Gassi, à Atrône, à Habbena, à N’djari et Diguel Est. A Gassi nous avons remarqué quelques traces des obus sans perte de vies humaines par contre à Atrône et à N’Djari, à en croire la population, c’était un carnage. Il y a eu des morts de deux côtés et plusieurs personnes non concernées par le conflit ont reçu des balles perdues. Les rebelles qui ont fait une progression jusqu’au niveau du Palais 15 le confondant, dit-on, au Palais Rose vont se faire rattraper par les forces gouvernementales. Ne pouvant plus faire face à la puissance de feu des loyalistes, certains rebelles sont allés se réfugier dans des concessions des particuliers. Les gouvernementaux se sont mis à leur poursuite, c’est ainsi quelques maisons du quartier Diguel-Est ont essuyé des tirs de roquettes, Nous bus restituons nos prises de vue réalisées sur le terrain.

1
2
3
4
5
6


Dipombé Payébé
Le Temps N° 475 du 19 au 25 avril 2006


Commentaires sur facebook