La présidence de George W. Bush est un ECHEC !!!!!!!

Rappelons qu’en septembre 2001, 19 pirates de l’air fou furieux se sont faits exploser avec leurs bombes volantes (avions détournés) sur les deux symboliques gratte-ciels de Manhattan (Wall Trade Center de New York). En réponse trop hâtive, les forces armées américaines ont libéré Afghanistan de l’emprise des talibans et elles ont ensuite installé le gouvernement de Hamid Karzaii au pouvoir.

Quelques semaines plus tard, à l’exception de Kaboul (la capitale afghane), le reste du pays était toujours contrôlé par les talibans et les seigneurs de la guerre. D’ailleurs en Afghanistan Qui n’est pas « Taliban » ? Quand on sait que le mot Taliban vient du mot arabe « Taalib » qui veut dire « Etudiant » (en cours coranique soit-il)!


Malgré que la guerre est trop loin d’être terminée dans ce coin où les grands révolutionnaires afghans (connus de leur bravoure et héroïsme) qui ont pu mettre la toute puissant URSS en déroute, le fameux président George W. Bush a fait croire au monde que la guerre en Afghanistan était terminée. C’était faux et il le savait, mais c’était une manoeuvre pour justifier le transfert d’une partie de ses effectifs militaires en Irak. Les américains savaient aussi qu’avant de reconstruire, il fallait finir la guerre aux talibans. Ce qui n’est pas facile et ça va durer encore des décennies. Donc la reconstruction n’était qu’un leurre et les autres pays alliés vont perdre encore des soldats, temps et argent pour longtemps dans ce coin. Et plus particulièrement le Canada a mordu l’hameçon en acceptant le contrôle militaire dans la région de Kandahar (la zone la plus dangereuse). Actuellement on parle déjà d’une soixantaine de soldats canadiens tués pour une mission aussi floue que compliquée.

Bref en Mars 2003, l’armée de George W. Bush est partie attaquer l’Irak sous prétexte que Saddam Hussein faisait un recours aux armes de destructions massives. Ce qui était d’ailleurs faux. Apres l’invasion, on se retrouve aujourd’hui avec un pays ou’ règnent l’anarchie, le banditisme et la guerre civile. Un pays où le trafic d’armes est florissant et sans entrave. Un pays où en moyenne 30 personnes meurent par jour sous des voitures piégées ou par des attentats suicides. Un pays où la presque totalité des centaines de milliards d’aide internationale a été détournée au profit d’une minorité corrompue qui fait la grande vie à Bagdad, pendant que le reste du pays croupit dans la misère, l’insécurité, le chaos et subit la violence de bandits et des groupes armés.


Force est de constater que 4 ans d’intervention militaire et plusieurs milliards d’aide internationale n’ont pas réduit de façon significative la misère du peuple ni amélioré la condition des irakiens. La vie sous le dictateur Saddam Hussein est 10 fois mieux qu’aujourd’hui. Il est évident et flagrant que la libération et le bien être du peuple irakien ne sont vraiment pas un enjeu important de l’intervention militaire dans ce pays appelé Irak. Ce ne sont que des faux prétextes vertueux utilisés pour maintenir au pouvoir un gouvernement « pro- américain« . Tout comme en Afghanistan, les américains veulent coûte que coûte maintenir au pouvoir le gouvernement de Hamid Karzaii, auquel sont associés les seigneurs de la guerre et les barons de l’opium.

L’attentat de 11 septembre semble être la goutte qui a débordé la vase. L’enjeu principal c’est le Pétrole (source peut-être du malheur!!!!!!). Les américains avaient dans leur plan d’envahir l’Irak depuis longtemps. Les circonstances ont voulu qu’Afghanistan soit aussi envahi. Certes le maintien à coups de milliards de ces deux gouvernements (irakien et afghane) et le développement de leurs armées ont pour objectif de rendre l’Irak et l’Afghanistan capables d’assurer la sécurité et la stabilité politique de ces pays. Mais ceci non pas pour le bien du peuple de ces deux pays ou l’avancement des irakiens et d’Afghanes, mais pour permettre de voler davantage le pétrole irakien et pour aussi permettre éventuellement la construction du pipeline trans-Afghan pour acheminer le pétrole de l’Asie centrale vers le littoral de Makran au Pakistan voisin. Que Dieu me pardonne si j’ai tort. Alors les soldats des alliés des américains meurent pour le profit des USA en Irak et aussi pour réaliser à long terme l’enjeu principal des américains, soit l’accès au pétrole de l’Asie centrale. Rappelons que les pays du « Moyen-Orient » sont souvent instables et il faut chercher de l’Or noir ailleurs dans le Monde si possible et au plus vite possible.

Par ailleurs, il y’a quelques mois, le Pentagone a dévoilé tout un arsenal de bombes qui auraient été livrées aux miliciens chiites en Irak. Ces nouvelles armes auraient provoqué la mort de quelques centaines de militaires sous le commandement américain. Pour la Maison-Blanche, l’Iran, d’une manière ou d’une autre, est mêlé aux attaques contre les soldats américains en Irak. C’est l’Iran qui aurait fourni ces explosifs aux miliciens chiites irakiens. Mais les questions qu’on se pose: Qui, Quand et Où’ ? Si la victoire totale en Irak était facile et courte, peut-être que les américains avaient eu l’intention d’attaquer également l’Iran. Mais il semble maintenant impossible. Les américains ne vont jamais, au grand jamais, attaquer l’Iran. Ca c’est pour quelques raisons: De1, en Irak, l’invasion était un échec. De2, l’Iran est presque 3 fois plus peuplé que l’Irak. De3, l’histoire a montré que les chiites iraniens sont exceptionnellement braves et ils n’ont souvent pas peur de mourir. En outre, l’Iran risque d’avoir déjà’ au moins une bombe atomique. Pour paraphraser Boris Elsine en 1999 quand les armées russes sont entrées au Kosovo avant l’OTAN: « Il ne faut pas que les américains jouent avec le FEU« .

En politique étrangère, George W. Bush a abordé ce qu’il décrit comme des progrès de la démocratie au Moyen Orient en 2005: Les élection en Irak et le départ des troupes syriennes du Liban. (J’ai suivi son discours à la Télé il y’a plusieurs mois). Il a répété un concept qui lui est cher: « Les peuples libres ne sont pas attirés par des idéologies malfaisantes et violentes« . On se demande de quelle liberté parle Mr. le tout puissant président? A titre de rappel, l’influence du Hezbollah au Liban s’est notamment accrue grâce à son succès aux urnes. Et les électeurs palestiniens ont écarté le Fatah (qui favorise la paix avec les Israéliens) et élu le Hamas (qui cherche la destruction de l’Israël et que le département d’Etat américain qualifie d’organisation terroriste). Lorsque d’autre part, le président affirme dans son discours que « les États-Unis vont aider les hommes et les femmes du Moyen-Orient à construire des sociétés libres », on se permet de rappeler à Mr. le président qu’ils sont de plus en plus nombreux ici à souligner que les fameux régimes modérés que soutient la Maison-Blanche, comme l’Egypte et l’Arabie Saoudite, sont en réalité des dictatures oppressives.

Pour terminer, revenons dans son propre pays. Même la proposition la plus populaire de George W. Bush, celle de réduire de 20% sur 10 ans la consommation d’essence au pays a vite été réduite en miettes. Son propre département de l’Energie a prévu une augmentation plus forte de la demande que toute réduction possible. Bref, pas étonnant, au bout du compte, qu’un nombre toujours croissant d’Américains (présentement 60% selon certains sondages) considèrent tout simplement que la présidence de George W. Bush est un Echec. Beaucoup des intellectuels à travers le monde (Mahadjir.Fils inclus) approuvent cette analyse. Merci pour votre lecture et bonne journée.

Votre ami et frère
Mahadjir.Fils
Amérique du Nord.


Commentaires sur facebook