Deby n’a jamais changé

Deby n’a jamais changé et ne changera pas. Les hommes politiques tchadiens nous surprennent toujours par leur naïveté, par leur volte face incessant, par leur manque d’endurance, par leur inconséquence. En tout cas, ils ont une mémoire courte.

En 1997, c’était la DCP, la Démocratie Consensuelle et Participative. Nous entendons toujours le bilan sincère des acteurs de l’époque. Bizarrement ce sont les mêmes qui ont signé un accord politique en vue du renforcement du processus démocratique en 2007.

En 2001, lors d’un meeting électoral au Stade Idriss Mahamat Ouya à N’Djaména, Lol Mahamat Choua, président du RDP, pour expliquer son ralliement, lève la main de Deby et dit cela « Cet homme que vous voyez a changé et nous allons repartir sur une nouvelle base, patati et patata. » On connaît tous le résultat.

En 2005, pour contester la modification de la Constitution, un groupe de partis dit d’opposition démocratique commençait à travailler ensemble. La CPDC est née, un regroupement pour défendre la Constitution suite à la modification opérée par Deby pour s’éterniser au pouvoir ; Que constate-t-on ? Ils ont oublié même le but premier de leur regroupement, leur principale revendication: la défense de la Constitution de 1996. Deby a manœuvré et bien manœuvré comme lors de la CNS. Où sont les bonnes résolutions de la CNS ? Il suffisait d’appliquer 40%, peut être nous n’en serions pas là. Ainsi va le Tchad.

Depuis 1990, Deby n’a pas Changé ni dans ses méthodes de travail, ni dans ses comportements, ni dans sa manière de considérer les hommes, ni dans ses considérations par rapport aux textes juridiques, plutôt ce sont les tchadiens qui ont changé. Les tchadiens s’adaptent au comportement de Deby et de son entourage. L’homme est resté égal à lui même et ne nous trompons pas.

Mahamat Djiddo Abakar
N’Djaména (TCHAD)


Commentaires sur facebook