Discours d’ouverture du Président National du R.D.P.

N’djaména, le 1er septembre 2007

Messieurs, mesdames les membres du Bureau Exécutif
Messieurs, mesdames les membres du Comité Directeur
Militantes, militants et sympathisants du RDP
Chers frères et sœurs,

Deux mois après la tenue éclatante de notre 4ème Convention nous nous retrouvons aujourd’hui pour apprécier ensemble le contenu de l’accord politique intervenu le 13 août 2007, entre la majorité présidentielle et l’opposition démocratique, dont le processus d’exécution vient de commencer avec la mise en place du comité de suivi et d’appui, et je vous remercie d’avoir répondu à nouveau massivement à l’appel de votre grand parti, malgré vos multiples occupations.

Cette journée d’information et de sensibilisation décidée par le bureau exécutif a pour but de vous informer amplement sur les implications et les défis de cet important accord qui fait date dans l’histoire de notre pays, depuis le tournant de la conférence nationale, et qui aura très certainement des répercussions importantes sur le cours de notre évolution et sur la façon dont les élections s’organiseront désormais sous nos cieux.

A cette occasion, les instances dirigeantes du parti s’efforceront de vous fournir toutes les précisions utiles pour vous permettre de mieux comprendre et apprécier et partant de porter le message en toute clarté à tous nos militants et militantes, et même au delà.

Comme vous le savez, l’accord politique pour le renforcement du processus démocratique au Tchad a été rendu possible grâce à la médiation efficace de l’Union Européenne qui a réussi à rapprocher les points de vues différents à la suite d’un rapport d’expertise indépendant ayant recommandé une révision de fond en comble de notre système électoral.

Sur cette base objective de confiance nous avions entamé depuis le mois d’Avril 2OO7, dans le cadre d’un dialogue direct inter-tchadien, des discussions âpres, mais équilibrées et sereines avec la mouvance présidentielle.

Ces pourparlers qui se sont étalés grosso-modo sur une période de 4 mois se sont achevés le 10 août 2007, à l’issue de 25 séances plénières de discussions soutenues et laborieuses.

En plus du processus électoral stricto-sensu, les questions liées au renforcement de l’Etat de droit, à la bonne administration et à la bonne justice, à la participation populaire, à la réorganisation de l’armée, à la sécurité et au règlement des conflits, notamment avec les mouvements politico-militaires, ont été, entre autres, au cœur des débats.

C’est dire qu’aucun sujet d’importance touchant la vie dans la nation et la tenue d’élections transparentes et apaisées n’a été occulté, tous les obstacles au processus démocratiques ont été pratiquement passé au peigne fin, sans tabou.

Durant ce dialogue, beaucoup de rigidités, de désaccords et même de blocages ont dû être surmontés de part et d’autre, pour parvenir à des compromis acceptables et à un résultat global satisfaisant de nature à permettre la reprise de notre processus électoral sur des bases assainies.

Le RDP dans le cadre de la CPDC a activement pris part aux discussions et à la conclusion de l’accord du 13 août 2007 qui ouvre, nous l’espérons, une nouvelle ère démocratique dans notre pays, en signant la fin du système électoral tant décrié qui a conduit au boycott des différentes élections.

Par cet accord les principales forces politiques du pays se sont donc surpassées pour trouver, sans aucune contrainte, des compromis acceptables dans le seul but d’ancrer la démocratie et permettre ainsi au peuple tchadien de prendre en main son destin à travers des élections véritablement libres, dans un climat de paix et de sécurité.

Je voudrais rappeler que ce déclic important intervient après une longue période de convulsions politiques marquée par le boycott du recensement et des diverses consultations électorales par l’opposition démocratique, et dans ce contexte l’accord représente un pas important dans le sens de l’apaisement politique et du rétablissement de la confiance entre acteurs politiques et dans le processus démocratique.

Nous saluons hautement donc cet accord novateur porteur d’espoir, qui a reçu la caution de la communauté internationale et de la quasi-totalité des partis politiques, et qui est destiné à redonner à notre pays de nouvelles perspectives politiques.

Je tiens tout particulièrement à relever et relayer l’appel fraternel lancé par les signataires de l’accord à l’adresse de l’opposition armée et extérieure en vue d’une résolution pacifique, rapide et durable de tous les conflits et la restauration durable de la paix et de la sécurité sur l’ensemble du territoire.

Un accord d’une telle ampleur exige pour son application, nous en sommes convaincus, l’adhésion volontaire de tous les tchadiens à la démarche initiée, au delà de toutes les divergences et options politiques.

Il est grand temps que la classe politique tchadienne sache préparer l’avenir pour laisser en héritage un pays stable et réconcilié avec lui même, en dépassant les intérêts égoïstes ou catégoriels pour ne voir que l’intérêt supérieur du Tchad.

Il est temps que nous sachions tourner résolument le dos à la guerre perpétuelle pour bâtir une nation prospère conforme aux attentes et aux aspirations profondes de notre peuple !

Cette occasion que nous offre l’accord ne se représentera peut être plus, c’est pourquoi il faut impérativement la saisir pour poser les fondements d’un devenir meilleur pour notre pays et pour tous les tchadiens, sans exclusive.

Pendant la période de deux ans qui s’ouvre devant nous pour la réalisation des engagements pris, les parties devront jalousement préserver et traduire dans les faits l’esprit de consensus issu du dialogue, tout en veillant à garder un cadre où le jeu démocratique pourra se poursuivre dans la tolérance réciproque et le respect des différences.

Cette période de contrat politique exigera de tous les acteurs politiques, qu’ils prennent une attitude et une conscience nouvelle de leur responsabilité, en tournant résolument le dos aux pratiques du passé, sources de tensions, de désunion et de conflits.

Militants et militantes
Chers frères et sœurs

L’application intégrale de l’accord politique repose sur une volonté politique forte et l’engagement sincère et sans faille de toutes les parties, mais il dépendra aussi et surtout de l’environnement sécuritaire, de l’impartialité de l’Etat et de son suivi efficace.

S’il est réellement et diligemment appliqué il constituera assurément un socle important pour la paix et la stabilité tant recherchées dans notre pays.

Nous sommes d’emblée conscients que la mise en oeuvre d’un tel accord constituera un défi de taille mais nous sommes aussi déterminés à l’appliquer dans sa lettre et dans son esprit pour le plus grand bien de notre pays et de notre démocratie.

Comme tout accord il est susceptible de contenir en lui même des lacunes et des limites, mais s’il est appliqué sans défaillance par toutes les parties, comme nous l’espérons, il marquera un progrès décisif dans notre processus démocratique balbutiant.
La démocratie est une œuvre de longue haleine qui nécessite patience et ténacité, et ce n’est pas ce qui manque au RDP.

Nos espoirs raisonnables reposent sur la forte volonté politique exprimée par les plus hautes autorités lors de la cérémonie de signature de l’accord politique et l’efficacité du comité de suivi et d’appui qui regroupe en plus des acteurs et institutions tchadiennes concernées, les représentants de la communauté internationale, qui joueront le rôle de témoins vigilants et de facilitateurs.

Ce comité devra être le véritable thermomètre de l’application de l’accord et le président du RDP s’honore d’avoir été porté à la tête de cette importante structure indépendante.

Permettez moi de relever qu’il s’agit là d’une coïncidence lourde de responsabilité et je mesure pleinement l’ampleur de la tâche qui m’attend à la tête de ce comité mais soyez assurés que je m’efforcerai de mettre sans fléchir et sans réserve toute mon énergie et mon intelligence au service de cette cause nationale salvatrice.

Militants, militantes et sympathisants

Nous avons toujours posé comme préalable à notre participation aux compétitions électorales l’établissement de conditions optimales nous permettant d’aller aux élections en toute confiance et sérénité.


Aussi, nous avons veillé scrupuleusement à ce que les revendications essentielles de l’opposition démocratique, clairement exprimées depuis le « mémorandum pour une meilleure organisation des élections au Tchad » de 2003, soient pris en compte et contenues dans l’accord du 13 Août 2007.

Toutes les propositions pertinentes du RDP et de la CPDC ont trouvé ample satisfaction mais nous avons aussi en retour et en toute responsabilité pris sur nous de consentir des concessions notables dans l’intérêt de la paix et du consensus.

L’ensemble des dispositifs contenus dans l’accord ainsi que les réformes prévues devront concourir au renforcement de l’Etat de droit dans notre pays et conduire aux élections libres dans un environnement apaisé et dans un délai raisonnable.

La lecture intégrale de l’accord politique qui vous sera faite tout à l’heure vous donnera une idée exhaustive des avancées essentielles réalisées, et que nombre d’entre vous connaissent déjà.

Militants, militantes,
Chers frères et sœurs,

Cette journée d’information et de sensibilisation se veut le prélude à une vaste campagne d’information et de sensibilisation que le parti compte entamer très prochainement afin que ses militants soient toujours informés à temps des grandes évolutions de la vie nationale et des grandes orientations du parti, et ce conformément aux recommandations de la dernière Convention.

Il doit aussi donner le coup d’envoi à une mobilisation beaucoup plus accentuée du parti dans le sillage de l’accord politique et des perspectives électorales qu’il ouvre.

En attendant, je vous invite à tirer le maximum de profit de notre journée d’aujourd’hui pour vous imprégner amplement du contenu et des enjeux dudit accord.

Je voudrais terminer mon propos, en saluant une fois encore les efforts remarquables consentis par l’UE pour nous aider à asseoir une démocratie apaisée.

Sur ce je déclare ouverts les travaux de la journée d’information et de sensibilisation organisé par le RDP à l’intention de tous ses militants.

Je vous remercie

Vive le Tchad
Vive le RDP

RECOMMANDATION DES MILITANTS DU RDP RELATIVE À L’ACCORD POLITIQUE DU 13 AOUT 2007


Les militants et militantes du RDP participants à la journée d’information et de sensibilisation organisée au Ministère des Affaires Etrangères et de l’intégration Africaine à N’Djamena le 1er septembre 2007 en vue d’examiner l’accord politique relatif au renforcement du processus démocratique intervenu le 13 août 2007 entre la majorité Présidentielle et l’opposition démocratique ;

  • ayant pris connaissance du déroulement détaillé des discussions dans un cadre paritaire et équilibré ;
  • après avoir procédé à un examen approfondi de l’accord politique du 13 août 2007, de ses implications et de ses enjeux à travers des débats riches et pertinents ;
  • se félicitant de l’esprit de dialogue et de consensus qui a prévalu entre les acteurs politiques et de la signature de l’accord qui ouvre la voie à l’apaisement politique et aux élections crédibles et transparentes ;
  • soutenant l’appel fraternel lancé à l’adresse de l’opposition armée tchadienne et de l’opposition politique extérieure ;
  • se félicitant de la désignation du Président National du RDP à la tête du Comité de suivi et d’appui.

RECOMMANDENT


  1. l’application intégrale de l’accord par toutes les parties dans un esprit de concertation et de consensus et dans le respect des calendriers définis ;
  2. demandent la mise en place de la CENI paritaire dans les plus brefs délais,
  3. d’accélérer la recherche d’une paix juste avec les mouvements armées pour garantir les conditions de sécurité et de réconciliation et permettre des élections sereines ;
  4. demandent l’implication personnelle du Chef de l’Etat conformément à l’esprit de l’accord ;
  5. expriment leurs remerciements à la Communauté Internationale et en particulier à l’Union Européenne pour leur implication positive et leurs appuis multiformes au processus démocratique au Tchad ;
  6. encouragent le Bureau Exécutif à multiplier les rencontres d’informations et de sensibilisation pour rester en symbiose avec les militants et militantes ;
  7. exhortent le Parti à oeuvrer résolument en faveur d’une paix juste et globale.

Fait à N’Djamena le 1er septembre 2007


Commentaires sur facebook