Eric Breteau, l’aveu sur FR3 : l’Arche de Zoé voulait aussi "aider" les enfants Tchadiens, pas seulement les enfants Soudanais

Dans le journal télévisé du 29 octobre 2007, France 3 a diffusé un reportage dans lequel Eric Breteau faisait l’aveu suivant:
« Nous sommes venus ici au Tchad pour aider les enfants Tchadiens, pour aider les enfants Soudanais« .

Dans cette affaire d’enlèvement des 103 enfants à leurs parents puis de tentative de les déporter à l’insu de tous loin de leurs milieux familial, culturel, social et naturel, les médias Français semblent avoir pris position (ou sont sommés de prendre position) pour Eric Breteau et ses fidèles.

On ne parle ni des enfants victimes, ni de leurs vrais parents trompés.

Il n’y a de place que pour « l’humanitaire Éric Breteau » et pour ses fidèles « tous convaincus » de sa bonne foi dans son « enthousiasme à sauver les enfants du Darfour d’une mort certaine« .

Éric Breteau et les aventuriers de l’Arche de Zoé n’auraient que de pures intentions et auraient été trompés par les seuls intermédiaires Tchadiens qui leur ont « assuré » que les enfants étaient tous des orphelins du Darfour.

Mais la mémoire des médias est très sélective.

Aujourd’hui, les médias feignent d’oublier les témoignages filmés et/ou diffusés par eux-mêmes de certains des enfants affirmant que « des Blancs sont venus dans leur village » pour proposer à leurs parents de les scolariser dans la région proche d’Abéché au Tchad (France 3 du 28/10/07)

Les médias feignent d’oublier les témoignages filmés et/ou diffusés par eux-mêmes des parents qui se disent traumatisés de reconnaître sur les photos ces Blancs qui sont venus dans leur village une première fois pour leur proposer d’aider les orphelins, puis sont revenus une deuxième fois pour proposer d’aider tous les enfants.

Dans le reportage de M6 diffusé le 4 novembre dernier et filmé par un journaliste de l’agence CAPA, le reporter « embarqué » nous montre deux intermédiaires locaux répondant « Tiné-Soudan » à la question d’Emilie Lelouch « j’ai besoin de savoir, ces [trois] enfants viennent de Tiné-Soudan ou Tiné-Tchad ? »
Qu’est-ce que cela prouve ?

Cela prouve une seule chose: que celle qui pose la question SAIT que les enfants sont susceptibles de provenir de « Tiné-Soudan ou Tiné-Tchad« . Ce qui est en phase avec la déclaration de Éric Breteau « Nous sommes venus au Tchad pour aider des enfants Tchadiens et les enfants Soudanais« . Et cela corrobore les dires des enfants et des vrais parents.

La Justice tchadienne doit établir si le reportage diffusé par M6 a été tourné et/ou monté avec la préméditation de faire porter le chapeau aux seuls intermédiaires Tchadiens; ces intermédiaires Tchadiens qui ont montré leur désapprobation quand les organisateurs de l’Arche de Zoé leur ont appris que les enfants allaient être déportés en France. C’est d’ailleurs grâce aux Tchadiens locaux que l’opération a été dénoncée et stoppée.

La Justice Tchadienne doit établir pourquoi tant de moyens techniques, financiers et relationnels ont été mis en place pour filmer ces opérations préparées et menées comme un scénario de film où presque tout a été prévu sauf la vigilance de quelques Africains

Les coupables doivent purger leurs peines au Tchad.
Nul ne saurait mesurer les conséquences d’une décision contraire à ce principe de Justice.

Gilbert Léonard


Commentaires sur facebook