Un ex-chef rebelle tchadien nommé ministre de la Défense – AP

Mahamat Nour, le chef rebelle qui lança l’assaut raté contre N’Djamena avant de signer un accord de paix avec le président Idriss Déby a été nommé ministre de la Défense.

Sous sa direction, le Front uni pour le changement démocratique (FUC) avait attaqué la capitale tchadienne en avril 2006, un assaut qui se solda par la mort d’au moins 350 personnes et fut repoussé avec l’aide de la France. En décembre, Nour a signé un accord de paix avec Déby et appellé les autres mouvements rebelles à arrêter les combats.

Il a été nommé à la Défense dimanche par le nouveau Premier ministre Nouradine Delwa Kassire, dont le prédécesseur est mort d’une hémorragie cérébrale le mois dernier.

La situation reste conflictuelle dans l’est du Tchad, près de la frontière soudanaise. Depuis début novembre, environ 300 personnes y ont été tuées dans des attaques sur plus de 70 villages, selon l’ONU. Le conflit du Darfour a commencé de s’étendre aux pays voisins, Tchad et Centrafrique. N’Djamena et Khartoum s’accusent réciproquement de soutenir la rébellion de l’autre.


Commentaires sur facebook