Le Tchad un pays à haut risque, alors prudence.

Certains militaires de l’armée du Tchad mécontents de cette pratique révèlent que le MJE, mouvement rebelle Soudanais, et Deby, président du Tchad réalisent des exercices qui ressemblent à une répétition à une attaque contre le Soudan et les rebelles Tchadiens et selon aussi une déclaration dans un communiqué d’un porte parole en Europe de la rébellion, la principale force rebelle Tchadienne qui opère activement dans l’est du Tchad.

Plusieurs centaines des ces militaires du MJE et de l’Armée Nationale Tchadienne ont pris part à des manœuvres militaires sur certaines villes du Tchad.

Et selon les mêmes sources plusieurs hauts gradés de l’ANT et du MJE travaillent inlassablement nuit et jour sur le plan d’attaque. La ville de Al-Genaïna est la plus citée dans leurs conversations et sans exclure la capitale Soudanaise Khartoum,

Ces attaques sont probablement programmées juste après la saison de pluie.
Notre ONG qui opère dans ces zones de l’est Tchad appelle à une grande prudence à la population civile.

Rappelons qu’en mai dernier, Le groupe rebelle du MJE lançait une opération suicidaire, baptisée « Bras long ». En partant du Tchad, les rebelles ont parcouru 1 600 kilomètres pied au plancher en pick-up pour atteindre Khartoum, la capitale soudanaise.

Ma confidence
ERIC SAPIN


Commentaires sur facebook