Hommage à un grand homme politique : Dr Ibni Oumar Mahamat Saleh, assassiné par le despote Deby

Aboud Moussa Mackaye Je rends publiquement hommage à notre grand camarade de lutte, le défunt Dr Ibn Oumar Mahamat Saleh, assassiné lâchement et secrètement par Deby pendant les événements du mois de février 2008. Le pouvoir de Deby ne peut que réprimer le peuple par ces voies indignes et irresponsables. Aujourd’hui toute la population est victime de l’oppression injuste de ce pouvoir affaibli et en voie de disparution.

Nous sommes aujourd’hui au 21ème siècle, mais malheureusement il y a toujours des hommes qui se comportent comme étant à l’époque antique, bref je voudrais seulement m’exprimer sur les pratiques honteuses et indignes de Deby vis à vis des tchadiens en général et plus particulièrement sur la mort brutale et orchestré par ce tyran. En éliminant le feu IBNI, Deby croyait tuer une personne, alors IBNI était un homme parmi les hommes et un héros parmi les héros.

Je me rappelle de ta phrase cher IBNI, « En créant le PLD, nous n’avions pas une idée d’une organisation éphémère, mais plutôt d’une organisation qui doit s’inscrit dans la durée… ». Aujourd’hui Deby t a éliminé, par contre le PLD reste et continuera la lutte telle qu’inscrite et définie par ses paires. Les dictateurs ont toujours tué les hommes de valeur, croyant que ceux derniers une fois assassinés, sont écartés pour toujours. Mais le comble est que ces grands hommes sont toujours soutenus par des nobles qui poursuivront les oeuvres entamés. Ibni est mort, mais Deby ne pourra jamais dormir convenablement car l’esprit saint de l’assassiné plane en lui.

Si personnellement j’ai choisi les armes, c’est parce que je me suis rendu compte que Deby ne comprend que ce langage. De surcroît, il n’est pas sincère avec l’opposition politique qui tente de faire un effort dans des circonstances difficiles. Les vérités d’IBNI vis à vis du système de la gestion de l’Etat, de la mauvaise gouvernance, de la paix, du développement socio-économique étaient mal accueillies par Deby et finalement il l’avait tué.

Ce qui justifie à mon avis l’utilisation de force pour imposer une alternance politique. Je répète et j’insiste, que ce dictateur n’est pas loyal. Où sont passés les opposants issus des mouvements politico-militaires (Mahamt Nour Abdelkerim, Abbas Koty, Kete Moise, Me Bedi) qui ont regagné le régime par voie de réconciliation? Ils sont soit exécutés (Abass Koty….), empoisonnés (Adoum Moussa Seif) et exilés (le cas de Mahamat Nour Abdelkerim…). Avec Deby les réconciliations ne sont que des moyens privilégiés pour l’élimination des leaders politiques….

Quelque soit la durée de son pouvoir, le changement interviendra un jour, car comme dirait un penseur « seul le changement est permanent et rien n’est éternel». Et le jour J viendra pour que justice soit rendue.

Je profite de cette occasion pour également rendre hommage à la famille Ibni, à ses camarades de lutte et au peuple tchadien pour leur abnégation et patience par rapport à l’assassinat du symbole de la démocratie Tchadienne.

Que le peuple Tchadiens demeure courageux, patient et que le combat contre l’exclusion continue !

Aboud Moussa Mackaye
Cadre de l’UFDD-F


Commentaires sur facebook