Le Tchad, pays soi-disant souverain et indépendant depuis 1960 est à la quête de la plus sublime des richesses: "La PAIX".

Aujourd’hui, notre cher pays meurtri par la guerre, ayant vu et continue de perdre ses valeureux fis et filles, s’en sortira-t-il un jour? La question est simple et pertinente également……….Rien ne marche dans ce grand pays: l’école, la santé, les institutions marchent à reculons.

Est-ce que ses dirigeants de premier degré au dernier se posent-ils vraiment la question de savoir si ce pays va dans la bonne direction. Non, je ne le pense pas pour l’instant. On n’a pas besoin d’être politologue, expert…pour comprendre les réalités du Tchad. Notre pays continue de sombrer. Sommes-nous incapables de redresser ce grand et beau pays? Non, je ne le pense pas. Tout tchadien de l’intérieur comme de l’extérieur se pose les mêmes questions: QUEL TCHAD POUR LES GENERATIONS FUTURES?

A l’heure actuelle, les enfants tchadiens n’ont pas le minimum pour se préparer à l’avenir. Le niveau scolaire est au plus bas. Et pour exemple, lors de mon dernier séjour au BENIN, j’ai eu l’occasion de rencontrer des élèves tchadiens dont le niveau scolaire est inquiétant. Où va l’argent du pays? À acheter certes des armes et à mieux détruire le pays.

Au passage, j’ai quelques pistes de réflexion à suggérer aux dirigeants de mon pays.
Au lieu de dilapider les richesses du pays, mieux vaut investir dans l’éducation en formant les enseignants, les payer convenablement;
Envoyer les étudiants les plus méritants se former à l’étranger;
Permettre au corps médical de bien s’investir dans leurs besognes;
Construire dans les régions reculées du Tchad, des écoles, des dispensaires….entre autres!
Faire respecter la loi et la Constitution;

Permettre à tous les cadres de la diaspora de rentrer et servir le Tchad; certainement, ceux qui me liront diront que je rêve mais j’ai la ferme conviction que le Tchad de demain tirera son essor de ce qu’on fera de sa jeunesse. L’affaire de l’arche de zoé en est une preuve tangible et vivante de la situation du pays. Nous sommes responsables, la classe politique passée et actuelle est coresponsable de cette situation. Les parents par désespoir ont confié leurs enfants à des gens sans scrupules. Ils n’ont pas eu la chance d’aller à l’école mais ne voulant pas que leurs progénitures subissent les affres de la vie ont naïvement cru aux soi-disant « humanitaires ». Je garde l’espoir que demain nous pourrons voir à la tête des commandes du pays, quelqu’un de bien qui prendra les bonnes décisions et fera marcher ce pays dans la bonne direction.

Mes chers compatriotes, je souhaiterais que nous méditions un peu cette phrase: »LA PLUS BELLE DES RICHESSES N’EST PAS LE PETROLE, L’OR………MAIS LA PAIX ».
Je m’arrête là pour l’instant.

PEUPLE TCHADIEN DEBOUT TON AVENIR T’APPARTIENT. PERSONNE NE VIENDRA A TON SECOURS.

EDGARD M. TODJINOU
todjinou01_jh@yahoo.fr


Commentaires sur facebook