Le gouvernement défaillant de Youssouf Saleh Abbas a trahi la CPDC

Après avoir échappé au filet des Forces de résistances de l’Est en février 2008, le sanguinaire Idriss Déby Itno, sur proposition de Nicolas Sarkozy, a mis en place un simulacre gouvernement de large ouverture, dont 4 membres déserteurs de la CPDC avaient pris part. Il s’agit notamment du gouvernement dirigé aujourd’hui par Youssouf Saleh Abbas.

Rappelons que pendant le retrait tactique des combattants de l’Est de la capitale lors des événements de février, Deby et sa soldatesque ont froidement assassiné l’une des figures fondamentales de l’opposition non armée, Monsieur Ibni Oumar Mahamat Saleh.
Les 4 membres déserteurs de la CPDC ont fait leur entrée dans ce gouvernement, avons-nous pensé, dans l’espoir de faire jaillir la lumière sur le sanglant assassinat du progressiste Ibni, vus les postes ministériels qu’ils ont pu occuper dans ce fameux gouvernement. Or l’ambition de ces défaillants était ailleurs : aller conjuguer avec Deby et bouffer avec lui l’argent du pétrole qu’il dilapide.

Monsieur Youssouf Saleh Abbas, lors de votre intronisation comme chef de gouvernement, vous avez martelé que d’ici quelques mois, vous allez tout mettre en œuvre pour faire la lumière sur la disparition de votre frère Ibni. Où en sommes-nous maintenant ? Entre l’argent sal et la lumière que vous devez faire sur la disparition de votre frère, le choix à vos yeux est clair, n’est-ce pas ?

Monsieur Jean B. Alingué, n’eut été votre incapacité congénitale à diriger le Tchad en 1990 après la chute de Hissein Habbré, notre pays ne vivra pas, du moins, ce chaos indescriptible avec Deby. En tant que Ministre de la Justice, qu’attendez-vous pour engager le jugement des assassins de Ibni que vous connaissez pourtant bien ?

Monsieur W. Abdelkader Kamougué, Général défaillant qui a offert gracieusement sa victoire à un colonel, vous faites la honte du corps kaki au Tchad. Vous avez affirmé sans une moindre honte au micro de Alain Foka à la RFI que vous avez fait le coup d’Etat sur Ngarta Tombalbaye parce qu’il dirigeait le Tchad vers un chaos. Entre le pouvoir de Ngarta d’hier et de celui de Deby d’aujourd’hui, lequel des deux est pire ?

Quant au dernier mendiant, Monsieur NaImbaye Lossimian, son passé politique est d’une complète nullité si bien que nous n’avons rien à lui dire.

Messieurs, même si vous faites une politique de la mangecratie, sachez que vous avez trahi la CPDC.

Que diriez vous à votre camarade Ibni qui s’est engagé avec détermination dans ce combat sacré pour la libération du peuple tchadien de la servitude de Deby ? N’oubliez pas que vous n’échapperez pas à la génération consciente émergente du Tchad.

Datoldé-El Sylvestre
Chargé des Relations Extérieures du Cerdisop
Cerdisop@yahoo.fr


Commentaires sur facebook