Déclaration de Jean-Baptiste Laokolé, secrétaire général adjoint du PLD

A l’occasion de la journée de souvenir de la disparition de Ibni Oumar Mahamat Saleh, Secrétaire General du PLD

Chers parents
Mesdames et Messieurs :
Camarades, Militantes et Militants

Avant tout, je vous dis merci, grand merci, d’être venus aussi nombreux, compatir avec nous, famille biologique et politique de IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH. Cela fera un an jour pour jour, que notre parent, notre camarade de lutte, IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH a été enlevé un soir à son domicile, en présence de son épouse, ses enfants, des amis par des éléments des forces de l’ordre et de sécurité, conduit au palais de la Présidence de la République. Depuis ce triste soir du 03/02/08, plus rien, plus de nouvelles d’IBNI, plus rien sur ce qu’il est devenu.

Mais ne nous voilons pas la face. Tout le monde sait aujourd’hui qu’IBNI a été assassiné après avoir été sauvagement torturé.

Pour cette journée noire commémorative, nous voulions organiser une manifestation à la hauteur de l’ampleur de notre douleur. Nos assassins en ont décidé autrement. Ils ont refusé de nous laisser pleurer en interdisant une marche et un meeting pacifique que nous voulions organiser. Ils ont poussé ainsi le cynisme jusqu’à son comble. C’est ainsi que, durant toute l’année, ils nous ont interdit toutes les recherches de la manifestation de la vérité et la justice.

  • IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH ne méritait pas le sort qui lui a été fait après son enlèvement de 03/02/08 ;
  • IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH était un père de famille aimant et tranquille ;
  • IBNI était un citoyen intègre qui aimait le travail, un travail bien fait et était d’une grande honnêteté intellectuelle ;
  • IBNI était un camarade sociable épris de justice sociale ;
  • IBNI était patriote, nationaliste mais aussi panafricaniste ;
  • IBNI était un homme de foi, un hardi combattant de la Démocratie.

Pourquoi, le faire disparaître à cet âge de lumière ?

C’est parce que IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH portait toutes ces valeurs en lui qu’il a été assassiné. C’est avec ces valeurs qu’IBNI a animé le PLD. C’est avec ces valeurs qu’il a milité activement au sein de la CPDC pour des élections saines et pour l’alternance politique démocratique, pour sortir notre cher pays du cycle guerrier.

Oui, IBNI a été assassiné pour ses idées, ses convictions et son combat démocratique. Quand il avait été enlevé, il n’avait pas de couteau, de pistolet ni un fusil quelconque mais qu’une plume à la main.

Lors de nos nombreuses rencontres, IBNI disait aux militants du PLD, je cite : « on essaie de déstabiliser le PLD par des tentatives répétées de débauchage, peut-être que demain on tentera même d’éliminer physiquement certains de nos camarades ; tout cela pourquoi ? Pour notre combat pour l’alternance politique démocratique et pour le triomphe de la devise PLD : travailler pour la Justice. Il nous faut tenir parce que notre cause est juste et quand certains camarades nous quittent ou tombent, d’autres se lèveront pour tenir ferme le flambeau » fin de citation… C’était prémonitoire n’est-ce pas ?

Oui, IBNI, nous poursuivront le combat démocratique, pour honorer ta mémoire.

  • Le PLD, au sein de la CPDC, et avec toutes les bonnes volontés démocratiques de part le monde, nous mettrons tout en œuvre pour faire appliquer strictement l’Accord du 13/08/07 pour lequel le prix payé était fort, l’assassinat d’IBNI OUMAR MAHAMAT SALET. Cet Accord strictement appliqué, peut, en effet, augurer d’une ère démocratique nouvelle dans notre pays.
  • Le PLD, au sein de la CPDC, se battra pour rendre possible une conférence inclusive qui seule permettra la Réconciliation Nationale entre toutes les filles et les fils du Tchad. A cet effet, le PLD regrette les appuis aveugles du Gouvernement français et du représentant de l’UE au Tchad, au gouvernement de DEBY qui persiste dans son refus d’engager le dialogue national inclusif pour sauver le pays.

C’est aussi une occasion pour nous de demander au plus profond de notre cœur au Président de la République qui a placé cette année sous le signe de la paix et de la solidarité Nationale, si cela est sincère de prendre son courage à deux mains pour appeler à une concertation globale. Il va de l’intérêt de notre peuple.

Car le Tchad est politiquement en panne, l’administration paralysée et on se demande qui dirige le pays. Est-ce le parti politique au pouvoir ou bien les nombreux bureaux blancs, verts, oranges, horizon et que sais-je, qui gravitent autour du Président de la République ? En tout cas c’est l’immobilisme et le désordre incompréhensibles.

Socialement, c’est l’incurie. A cette négligence de l’Etat, il faut un effort pour instaurer une politique sociale pour tous, car, à la cherté de la vie, viennent s’ajouter la crise du charbon et la criminalité galopante dans nos villes et compagnes.


Tout cela, chers parents, chers amis, chers sympathisants de la CPDC, tout cela doit nous inciter plus que jamais à plus de courage, plus de solidarité, plus d’imagination et plus d’initiatives pour amener le régime de DEBY à la raison pour le bien du peuple tchadiens tout entier.

En conclusion et pour en revenir à la journée du 03 Février,

  • Le PLD demande au gouvernement de tout mettre en œuvre pour atténuer la douleur et la souffrance de la famille de IBNI en lui remettant le corps pour faire le travail de deuil ;
  • Le PLD demande aussi que la vérité soit faite et que la justice soit rendue à la famille du combattant de la démocratie qu’était IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH qui a été sauvagement assassiné.

Je vous remercie de votre attention

Jean-Baptiste Laokolé


Commentaires sur facebook