Abdoulaye Wade, le corrompu

Dire que le Président Sénégalais Abdoulaye Wade est corrompu me parait un compliment sinon une appréciation très positive de cet homme tant son attitude sur le dossier Habré le démontre à chacune des interventions sur celui-ci. Cet avocat de son état est corrompu jusqu’à la culotte pour ne pas dire par l’ex dictateur tchadien, qui comme tout le monde le sait, s’était réfugié au Sénégal avec des mallettes bien remplies en 1990.

Sachant que le Sénégal est l’un de ces nombreux « pays mendiants » que compte l’Afrique, et surtout voulant assurer ses arrières, le « Pinochet africain » a bien pris le soin de corrompre tout l’appareil étatique du pays de Senghor partant du pouvoir à l’opposition (à l’époque incarnée par un certain Abdoulaye Wade) en passant par les dignitaires religieux avec la construction des mosquées dans bon nombre de communes à Dakar sans oublier bien-sur les fidèles. Y a juste qu’à faire un petit tour à Dakar pour se rendre de la popularité de Habré dans ce pays. Tous ceux qui ont plus ou moins bénéficié de l’argent du pauvre contribuable Tchadien vous diront simplement que c’est un homme de bien, gentil et très généreux et que le fait de le poursuivre constitue une injustice pure et simple.
Me Wade qui a suscité tant d’espoirs parmi les victimes tchadiennes avant son élection par des déclarations qui laissaient à croire qu’enfin Habré serait jugé, vient une fois de plus de décevoir l’espoir caressé par les victimes de ce « boucher ».

En jouant sur le temps et en inventant un budget exorbitant de 27,5 millions d’ euros (alors que plusieurs génocidaires du Rwanda ont été jugés à moindre cout en Belgique (voir JA numéro 2513) ), le Président a voulu simplement dire aux victimes et aux défenseurs des Droits de l’Homme ainsi qu’à tous ceux qui veulent voir l’impunité prendre fin en Afrique une chose : il est l’un des bénéficiaires des largesses de Habré donc pas question pour lui de livrer son bienfaiteur .

Cette attitude démontre en elle-même la mauvaise foi à retarder au maximum voire à tout faire pour empêcher que Habré passe un jour devant les tribunaux. C’est dommage de savoir qu’un grand intellectuel comme le Président Wade qui de surcroit est avocat puisse agir d’une manière aussi basse et légère. L’image de l’Afrique en pâtira et on continuera toujours de nous considérer comme des majeurs incapables ; des gens qui ont toujours besoin que les solutions à leur problème viennent d’ailleurs.

C’est aussi dommage pour les victimes qui n’auront plus que leurs yeux pour pleurer sachant désormais que « Gorgui » ne jugera jamais son « pote » Habré. Ainsi va l’Afrique et ainsi sont les Africains ; des éternels grands enfants.

Alexis DJIMRAMADJI, York, Angleterre.


Commentaires sur facebook