Message

Camarades Militants et Militantes,

J’ai été consterné par les images de guerre des soldats tchadiens montrées sur la télévision puis publiée sur le site de la Présidence du Tchad. Les hommes terrassés par les balles sont des tchadiens et appartiennent aux deux belligérants (Pouvoir et UFR). Même si le ministre de la défense par intérim crie victoire pour avoir vu sur le champ de bataille un cortège de cadres, il est toute fois inhumain de les exhiber partout comme une preuve de victoire.

Face une telle attitude, je lance un appel à tous les sites qui supportent le changement dans notre pays de ne pas publier ces images pour une question de respect des morts qui fait partie de notre tradition africaine. J’appelle de tout mon cœur un vibrant appel aux militantes, militants et sympathisants de l’Union des Forces de la Résistance (UFR) à constituer une urgente solidarité avec nos vaillants soldats et leurs leaders pour les aider à mettre un terme au régime sanguinaire du Mouvement Patriotique du Salut (MPS) conduit par le Président Idriss Deby Itno, que nous déclarons hors la loi.

Nous les tchadiens vivons depuis plus de 19 ans sous la férule d’un pouvoir politique qui se positionne comme étant un ennemi acharné du peuple tchadien. Le Président Idriss Deby Itno après avoir usurpé les pouvoirs législatif et exécutif en modifiant la Constitution Nationale, a entraîné le pays dans une crise sans pareille qui aujourd’hui, met en danger la vie de chaque citoyen et chaque citoyenne.

Le bombardement sauvage de l’armée d’Idriss Deby aidée par les officiers Français dans la région d’Am-dam contre les intrépides combattants de l’UFR n’a pas fait que des morts du seul côté des forces de l’UFR. Cet acte de barbarie a causé de nombreuses victimes civiles dans la ville d’Am-dam et a soulevé la colère et l’indignation générale.

Face à ce sombre tableau, nous devons être des messagers partout où nous nous trouvons pour exiger la démission immédiate du Président Idriss Deby Itno, la destitution de son gouvernement et le départ de l’armée Française du Tchad.

Pour y parvenir, il est donc impérieux que votre solidarité active se traduise par une même vision en évitant de mettre nos sites au service de ces images de guerre qui sont contraire à la convention de Genève.

Aussi allais-je nous inviter tous à travailler à aider les cellules de communications officielles à être nos seuls relais.

Un militant comme vous !

Dr. Ngoussou Felix


Commentaires sur facebook