La vraie fausse bonne gouvernance au Tchad

Le monde doit ouvrir les yeux pour voir le décalage entre les discours politiques de bonne gouvernance de Deby et le clanisme ambiant qu’il pratique dans l’exercice quotidien de ses pouvoirs de président de la République.

Un seul exemple, 4 décrets portant nomination à des postes de responsabilités au Ministère des Finances et du budget signé le 08 juin 2009. Il s’agit des décrets N 626/PR/PM/MFB/09 décrets N 627/PR/PM/MFB/09 décrets N 628/PR/PM/MFB/09 décrets N 629/PR/PM/MFB/09.

Point de commentaire. Les chiffres parlent d’eux-mêmes et je vous invite à les découvrir. Je n’aime pas les termes nordistes sudistes mais je suis obligé de les utiliser pour montrer comment un clan s’accapare de l’argent public.

Pardonnez pour certaines erreurs d’identification car l’auteur s’est basé sur les noms (Diar, chaibo, Tolli, Taher, Ahmat, Bar, bohkit, Herda, Teiro, Daoud, goukini, Deby, Sidimi, etc..) pour identifier les zaghawas. J’assume le fait que cette façon de procéder peut être erronée.

Alors, mon Cher Gata Ngoulou, est ce pour cette bordellérie que vous êtes venus au Ministère des Finances après avoir une grande banque centrale?. Si vous n’êtes pas libre de faire votre travail, suivez l’exemple du courageux et brave Prof Avocksouma Djona.

Et vous Djodong Enock, c’est bon de chanter la paix. Mais à quoi servirait une paix dans ce clanisme et cette corruption ambiants. La jeunesse vous sera énormément reconnaissante si toute l’énergie que vous utilisez pour dénoncer la guerre, vous l’utilisez aussi pour dénoncer la dérive de Deby.

Daniel Hongramngaye
hongramngaye@yahoo.fr


Commentaires sur facebook