La lutte contenue avec Soubiane ou sans !

Je viens de lire à traves les sites tchadiens, un article intitulé « Soubiane attendu à Ndjamena » signé par un membre de la délégation de Soubiane ou bien par Soubiane lui-même, qui se cache derrière un pseudo, ah la honte ! Cet article qui offensait la Resistance Nationale, et en suite j’ai appris aussi la signature d’un accord bidon de « paix » le 25 juillet 2009 entre le groupe Soubiane, et le régime sanguinaire de Deby, sous les auspices de la Libye et de plusieurs autres organisations sous-régionales.

Qu’il me soit permis d’emblée de dire, que tous ses diatribes méritent bien une réponse. Notre pseudo nous apprend que : « L’UFR souffre le mal Soubiane depuis sa formation et son retour au bercail poserait la question de la crédibilité de la Résistance, si résistance il y’aura. » Nous ne connaîtrons peut-être pas ce qu’il vient de dire, mais en revanche, la résistance nationale n’a pas commencée avec Soubiane, et elle reste te restera jusqu’à le départ de dictateur Deby. Je tiens à lui soulever ici que cet accord de ralliement ne jouera en aucun cas un impact aux morales de la Resistance, par contre son ré adhésion au MPS, fortifiera la dictature, qu’il le combattait hier. Ils seront mis hors d’état de nuire avec leur maitre. Nous résistant qualifions de trahison l’acte de Soubiane et le peuple le jugera un jour. Il est impardonnable que Soubiane s’est rend N’Djamena pour donner l’accolade à Idriss Deby, alors que le sang des martyrs de notre lutte tombés lors des dernières batailles est encore frais.

La Resistance nationale ne sera jamais livrée au régime de Deby pour régler le sort personnel de Soubiane et son groupe qui ont décidés par leurs actes de trahir le peuple qui attend quelque chose d’eux, et de se retourner contre leurs compagnons d’hier .Ils nous trouverons en son chemin.

Le ralliement de Soubiane aurait été vraiment anecdotique si seulement son aventure ne met en péril la vie des combattants abusés. Et il sait pertinemment que Deby n’ira pas loin avec un rallié, En effet, nous sommes tous conscient sous les arbres confronter aux chaleurs et la pluie, dirons qu’entre lui et Deby leur lune du miel n’ira pas loin.

Notre lutte s’inscrit dans une mouvance de réformes des institutions et d’instauration d’un état de droit au Tchad, elle reste incompatible avec les principes du de régime décadent du dictateur Deby et ces nouveaux abonnés. Pour notre part, nous affirmons toujours notre détermination à renverser la dictature et mettre en place un pouvoir démocratique. La Resistance n’est donc pas ouverte aux traitres ni à tous ceux qui professent un soutien direct ou indirect à ce régime. Adhérer à la Resistance Nationale, c’est donc renoncer à toute appartenance aux structures de dictateur et rejeter toute allégeance à ces structures.

La Resistance comprend que ni les associations de la société civile de manière isolée, ni les partis politiques à titre individuel, ne pourront gagner le combat du changement au Tchad ; par conséquent, le combat du changement au Tchad exige la participation sincère et collective de tous les Tchadien qui sont convaincus de la caducité du régime en place.

Vive la Resistance Nationale
Un restant à l’Est du Tchad
Annadif-Alghazali


Commentaires sur facebook