Le renouvèlement de la licence de Zain : Un flou artistique

Objet : Les bakchichs continus


Une équipe de huit Ministres constituée en grande commission à leur tête le très tristement célèbre alias PAHIMI appuyé par une sous-commission technique des responsables du Ministère des Postes et de l’OTRT pour soit disant délibérer le prolongement de la licence de Zain Tchad arrivée à terme ont perçu des commissions et le butin est partagé comme suit : une somme de vingt cinq millions de FCFA pour chaque Ministre et une somme de dix millions de FCFA pour chaque membre de la sous-commission technique.

Dans les normes des choses il n’est pas indiqué que des hauts responsables de l’état pour un travail fait en commission sont énumérés alors qu’ils perçoivent des indemnités de suggestion et autres avantages de fonction. Apparemment ils ont remplacé la Commission Appel à Concurrence (CAC) du Marché Public et la déontologie ne permet pas de recevoir de commissions pour un travail rendu à l’Etat en temps plein d’exercices de ses fonctions. On se demande pourquoi des telles pratiques passent inaperçus dans une période de turbulence où les agents de l’Etat du plus haut niveau répondent de leurs actes devant nos juridictions.

On se demande encore s’il n’y a pas des intouchables dans ce cercle de corrompus. A cet stade on se demande quel est l’utilité du soit disant Ministère du Contrôle d’Etat et de la Moralisation ou ce Ministère n’a que comme champs d’action et pouvoir sur une partie des agents de l’Etat et pas sur d’autres (INTOUCHABLES), certainement compte tenue de la composition des membres présumés l’avenir nous le dira………..

Mahamat AHMAT
mahmat13@yahoo.fr


Commentaires sur facebook