Détournements massif à la BEAC : Les chefs d’Etat de la CEMAC seront-ils courageux cette fois-ci ?

Dans l’une de ses livraisons qui sont suivi son enquête sur les détournements à la BEAC, l’hebdomadaire Jeune Afrique se plait d’avoir été accusé de tropisme pour avoir dit que la BEAC est une affaire de gabonais. A la BEA, le grief fait à l’article de ce journal sérieux n’était pas celui là , mais le fait d’avoir affirmé sans réserve que l’ancien gouverneur Mamalepot « n’a en rien profité des détournements » et que Gata Ngoulou, Secrétaire Général d’alors, est un homme à la fois intelligent et honnête.

Pour lire le document complet, cliquez ici


Commentaires sur facebook