Les sites tchadiens, rien que la politique…

Le Tchad avec une superficie de 1284000Km² et plus de 11 000 000(2009) d’habitants et avec une potentialité de richesse exceptionnelle est un pays qui reste jusqu’à maintenant (2010) très en retard dans le domaine de la technologie de l’information notamment l’internet.

C’est une faille à combler avant de parler d’un Tchad moderne ou encore plus précisément avant de parler de « Ndjamena vitrine de l’Afrique centrale » comme le propose et œuvre la mairie de Ndjamena. J’ai vu la maquette devant la porte de la mairie en 2009, c’est très magnifique mais cela n’aura pas une grande importance tant que le ministère de la technologie de l’information ne bouge pas comme il le faut ou encore tant que l’élite tchadienne qui est à l’extérieur ne prend pas en considération ce fait.

En outre, la plupart des sites web tchadiens construits jusqu’à maintenant n’ont qu’un seul objectif qui est la politique. Oui, presque tous les sites du Tchad ne traite que du thème de la politique, jusqu’à maintenant je n’ai pas encore découvert un site tchadien à titre éducatif ou encore un site qui offre l’option forum aux étudiants et aux élèves tchadiens. Je ne m’oppose pas ainsi aux sites à caractères politiques, mais je demande à leurs administrateurs et à leurs responsables d’œuvrer plus pour créer à coté de ces sites des sites qui peuvent répondre aux besoins de leurs internautes ou de leurs visiteurs car ce n’est pas tous le monde qui est intéressé par l’actualité politique, mais il y existe ceux qui cherchent des informations sur la richesse du Tchad (géologie et géographie), sur le tourisme,…pour augmenter leurs connaissances afin de servir le pays. De même, étant tchadien et jouissant de mes droits civiques, je m’adresse à mes responsables qui sont entrain d’œuvrer pour « Ndjamena vitrine de l’Afrique Centrale » d’en penser sérieusement sur ce sujet car de nos jours aucune vitrine n’est une vitrine que lorsqu’elle est informatisée, et même si l’internet est découvert en 1981, cet âge n’est pas négligeable en informatique, l’internet s’est imposé au monde informatique, on assiste aujourd’hui à plus de sept millions de pages créées par jour(7 000 000pages web/jour), donc le Tchad doit créer aussi ses propres sites, ses propres annuaires et voir même ses propres réseaux sociaux.

Cependant jusqu’à l’heur où la présente demande soit une réalisation, les sites web tchadiens existant déjà doivent prendre en considération le gout de leurs internautes en leurs proposant non seulement les actualités politiques mais aussi des informations géographiques, historique, touristiques, culturelles,… en ouvrant des rubriques et des forums des discussions pour les étudiants et élèves tchadiens ou en créant d’autres sites connexes si possible car la jeunesse représente une grande partie de leurs clientèle.

Moustapha Ahmat khalid
Etudiant tchadien en Tunisie


Commentaires sur facebook