Notre point de vue pour un changement au Tchad

Nous adressons nos vœux les meilleurs pour cette nouvelle année 2011 à tous nos partenaires et au peuple tchadien. Que Dieu mette dans chacun de nos cœurs la culture du pardon et de l’amour du prochain afin que nous nous acceptions mutuellement les uns les autres.

Nous avons besoin de vivre en paix les uns les autres. Pour cela nous avons besoin des conditions favorables. Cela implique une justice forte, libre, indépendante. Nous avons besoin d’une sécurité qui sécurise la population au lieu de la terroriser. Nous avons besoin que les denrées de première nécessité soient accessibles à tous. Nous avons besoin d’une institution républicaine forte et non des hommes forts, sanguinaires et génocidaires, aimant plutôt diviser que rassembler.

Ce système doit partir au cours de cette nouvelle décennie 2011-2020. Car le pays a besoin du développement. Pour cela nous avons dans notre programme des préoccupations du peuple.

Nous proposons de revoir la constitution qui a été modifiée pour assouvir les intérêts personnels et égoïstes. Plusieurs articles doivent être revus. Notamment le verrou du mandat présidentiel ainsi que la limitation d’âge, gages d’une meilleure alternance, doivent être restaurés. Ainsi, à la magistrature suprême nous proposons un mandat de cinq ans renouvelable une et une seule fois quelle que soit la politique de l’intéressé.

L’armée sera réorganisée, restructurée, hiérarchisée et formée efficacement.

Nous n’envisageons qu’aucun soldat ne soit déflaté mais plutôt reconverti dans les branches techniques au bénéfice de l’armée (agriculture, élevage, santé, art et décoration, couture, bâtiment, pont et chaussée, communication, infanterie…)

Nous projetons mettre sur pied un corps de sapeurs pompiers au service du peuple tchadien ; relancer le corps des eaux et forêt, pêches et chasses en réaménageant des anciens sites et en créant de nouveaux.

La police et la douane seront instruites avec des branches fluviales et aériennes.

Une administration décentralisée afin de rapprocher d’avantages les administrés de l’administration.

Tout agent de l’Etat a droit à une formation continue pour un rendement efficace.

La création des campus universitaires dans les grandes villes ainsi que l’octroie des bourses d’étude rien qu’aux méritants pour faciliter la vie estudiantine difficile à la capitale.

Nous devons assurer à tout le peuple une prise en charge gratuite à l’école et à l’hôpital.

Nous devons moderniser le domaine sanitaire avec un corps médical hautement qualifié, des institutions sanitaires hautement équipées.

Nous avons aussi en vue le réaménagement des fermes agricoles et la création de nouvelles fermes avec renforcement de la main d’œuvre hautement qualifiée pour une autosuffisance alimentaire.

Nous devons valoriser le conseil des sages pour qu’ils mènent sans entrave la réconciliation et le pardon entre tous les fils du Tchad.

Nous nous battrons pour garantir l’emploi aux désœuvrés à travers une industrialisation digne de nom au Tchad. Nous avons ciblé des secteurs de l’élevage, de l’agriculture pour ainsi permettre la transformation sur place de nos produits de base.

Nous ne perdrons pas de vue le domaine de l‘énergie domestique, l’allocation familiale ainsi que toute mesure visant à améliorer les conditions, combien difficiles dans les différents foyers.

A la diaspora nous renforcerons les relations diplomatiques afin que tous ceux qui sont à l’étranger ainsi que leurs biens soient protégés. Nous prioriserons et favoriserons le retour de ces tchadiens en vue de contribuer au développement de leur cher pays.

Par la grâce de Dieu tout est possible.

Vive le Tchad, vive La VOIX des SANS VOIX FORCE pour un CHANGEMENT au TCHAD.

Le Secrétaire Général
TORALTA Prosper


Commentaires sur facebook