Deby a-t-il toujours une haine contre le Moyen Chari ?

Pour vendre leur image « positive » au monde occidental, les dictateurs africains utilisent les medias en général et en particulier la télévision, qu’ils payent à des dizaines de millions au détriment de projets sociaux/fiables pour leur peuple. Dans ce jeu, l’Afrique centrale a le palme d’or (tous, des présidents imposés au peuple). Une nouvelle chaine de télévision se taille ainsi la part du lion en vendant les images ‘positives’ de ces dictateurs africains: Africa24. C’est ainsi que loin de mon pays le Tchad pour plus de deux décennies (depuis septembre noir de 1984), j’ai décidé de renter pour voir les réalisations montrées à la télé Tchad et Africa24.

Après une semaine à Ndjamena où j’ai pu constater quelques réalisations avec une différence hallucinante entre les quartiers dits sudiste et nordiste, l’onde de choc m’a poussé à continuer le voyage au sud du pays avec arrêt d’au moins 24 heures dans chaque grand centre ( Bongor, Moundou, Doba et Sarh). A part la route bitumée (déjà en état de dégradation avancée), j’ai pu constater que de simulacre de réalisations à Bongor, Moundou et Doba. Cependant j’ai été très, très déçu des réalisations dans la région productrice de l’or noir. Les effets négatifs sur l’environnement et la population sont subis actuellement par les habitants du Logone Oriental avec des répercutions sur la génération future. C’est totalement inadmissible ces réalisations après 8 ans de production pétrolière.

A Sarh, j’ai trouvé une ville en dégradation/régression. C’est pire qu’au temps de HH avec les demi-salaires. Les bâtiments administratifs vieillissants, l’aéroport ressemble à une simple piste d’atterrissage d’un village, les sociétés (STT, CotonTchad, SONASUT, etc.) fermées ou sur la voix de l’être, les réserves de l’état spoliées par les parents du président, un chômage qui ne dit pas son nom, l’eau que fournit la STEE est devenue un poison (rougeâtre) pour la population, les bâtiments d’écoles en état de délabrement ou construits en « secko », etc…Un exemple est celui de l’école Jardin en face de la Cathédrale en pleine ville. Dix classes sont en paille (secko) et les élèves sont assis à même le sol (même pas sur des fourches de bois comme dans les villages) !- voir photo- A en croire aux sarhois, Deby a assisté à une messe à la cathédrale de Sarh en face de cette école. Or à Ndjamena en partant aux villas de la Pate d’Oie, vous allez voir deux établissements scolaires neufs en étages, éloignés de moins de 700m. Peut-on me dire le nombre d’élèves par classe dans ces établissements ?

Le hic dans tout ça, est que Deby a eu plusieurs PM et conseillers du Moyen Chari « tête pensante du système » me dira-t-on.

Alors Deby a-t-il encore la haine contre le Moyen Chari ?


Rappel des faits : En septembre 1984 alors que le président Hissein Habre était en pèlerinage à la mecque et que Gouara Lassou assurait l’intérim, Idriss Deby (Chef d’etat major) et son cousin Brahim Itno (Ministre de l’intérieur) installaient leur QG à Sarh ; l’un à la Cotontchad et l’autre à la BEAC. Leur homme de main était le commissaire Kalill. Munis d’une liste préétablie de cadres/intellectuels du Moyen Chari à tuer. Kalill passait soit à domicile soit au lieu de travail pour faire arrêter des paisibles citoyens et les faire exécuter froidement soit au cimetière de Doyaba soit aux bords des fleuves Chari et Barh-koh. Dans une famille, ils peuvent faire tuer le père et ses enfants. Si beaucoup de ceux qui sont nés dans les années 1980 n’ont pu réussir leurs études par manque de soutien des parents, c’est à mettre à l’actif de Deby et son cousin Itno. Cette barbarie a poussé nombre de Moyen-Chariens (ceux qui ont eu la chance) à quitter le pays. Pour toute cette barbarie, Deby doit voir le Moyen Chari d’un œil positif maintenant pour se faire pardonner. Mais hélas, le monsieur continue plutôt à exceller dans le négatif.

Quelle haine Mr le Président !!!!!!!!!!! N’oublier pas que la roue de la vie tourne. Regarder ce qui se passe partout dans le monde avec des dictateurs/spolieurs.

Les investissements engloutis chez vous avec l’argent récolté au sud du pays ne feront que nourrir la haine du sudiste. Ces sudistes à coté de vous ne sont là que pour le bien être de leur famille « politique du ventre » mais pas pour votre politique.


Tout se paye ici tout bas !!!!!!!

Mbatmbe Maurice
Abidjan, Cote d’Ivoire


Commentaires sur facebook