Communiqué de presse no 9/SCBECNT/2007

Le président du mouvement concorde nationale CNT le DR HASSAN SALEH ALJUNEIDI n’a pas du tout engagé des pourparlers séparés ou secrets ni à Tripoli encore moins à DUBAI nulle part dans ce monde avec le régime corrompu et mafieux du général DEBY comme venus sur les sites tchad vision et tchad-net.com

Nous rappelons aux uns et autres que lors de la conférence de presse du 22/5/2007, le président HASSAN ALJUNEIDI a tenu devant ses paires chefs de la résistance nationale, le GENERAL MAHAMAT NOURI PRESIDENT DE L’UFDD et TIMANE ERDIMI, PRESIDENT DU RFC ces propos qui tranchent avec ces allégations mensongères et dénudées de tout fondement nous citons (l’opposition est sérieuse dans la recherche d’une solution pacifique afin d’éviter l’effusion du sang et a demandé au général DEBY d’initier un dialogue inclusif ouvert à toutes les sensibilités politiques du pays et non avec les seuls politico-militaires).

Le bureau exécutif de la CNT condamne avec force cette campagne d’intoxication et de désinformation contre la CNT, son président et certains membres du bureau exécutif.

Le bureau exécutif du CNT informe l’opinion nationale et internationale que derrière cette campagne féroce, grossière et mensongère se cache une volonté délibérée aux desseins inavoués en vue de discréditer et déstabiliser la CNT, formation bien organisée, disciplinée, solidement unie derrière son chef et qui s’est illustrée lors des derniers événements de AMDJIREMA face à l’armada du général DEBY ainsi ont témoigné des officiers patriotes et responsables de hauts rangs à travers les ondes de radio ALWHIDA.

Le bureau exécutif de la CNT demande aux militants, sympathisants, à toute la population tchadienne de ne pas se laisser abuser par cette campagne d’intoxication et de désinformation à travers les sites. La CNT est plus que jamais déterminée à poursuivre sa lutte salvatrice pour l’avènement au Tchad d’un état de droit.


FAIT A MOUDEINA LE 28/5/2007
MAHAMAD INNE IDE
SECRETAIRE A LA COMMUNICATION DU CNT


Commentaires sur facebook