COMMUNIQUE DE PRESSE

La C.N.T, le R.F.C, l’UFDD et l’UFDD– Fondamentale condamnent fermement les initiatives du gouvernement français visant à transformer les troupes françaises au Tchad en une force européenne sous le prétexte de protéger les réfugiés soudanais du Darfour, les déplacés tchadiens et garantir la sécurité des frontières est du pays. L’intervention de ces forces étrangères au Tchad est pour nous inacceptable car le but inavoué de cette manœuvre machiavélique est de sauver coûte que coûte un régime en déliquescence.

La campagne entretenue selon laquelle, l’après Deby serait synonyme d’anarchie est bien une autre forme de soutien au gangstérisme d’Etat et la délinquance érigés en système de gouvernement au Tchad.

Il s’agit ainsi d’une manœuvre grotesque pour faire croire à l’opinion internationale et notamment européenne qu’il n’y a pas de salut au Tchad sans Deby.

L’opposition armée met en garde les pays de l’Union européenne qui sont tentés par cette aventure militaire car elle aura des répercussions désastreuses et risquerait de les entrainer directement dans un conflit avec nos forces armées. Ils devront des lors assumer toutes les conséquences de leurs actes.

En continuant d’apporter une aide multiforme, (financière, logistique et diplomatique) au tyran Idriss Deby, la France veut une fois de plus voler au secours de son protégé en entraînant l’Union Européenne dans une ultime tentative de le maintenir au pouvoir, mais les tchadiens savent ce qu’ils veulent et gagneront la bataille pour le changement, la justice, la démocratie et abattront ce pouvoir corrompu et à bout de souffle.

Lors de sa dernière visite en France et après s’être rassuré du soutien de la Mafia Françafrique, Idriss Deby rejette les propositions de dialogue de l’opposition armée et ferme désormais la porte à toute solution de paix. Il prend dès lors la lourde responsabilité d’opter pour la reprise du conflit militaire. Qu’il se prépare donc à en assumer les conséquences!

Ces déclarations irresponsables et méprisantes sont en fait un désaveu cinglant des efforts inlassables du Guide de la révolution d’El-Fateh pour la paix au Tchad et interpelle la communauté internationale sur la véritable nature du pouvoir tchadien.

L’opposition armée pour sa part invite toujours les médiateurs, les pays amis et l’Union Africaine à ne ménager aucun effort pour une solution politique globale par le dialogue.

Elle invite les Nations Unies et principalement l’Union Européenne à s’investir plutôt dans la résolution du conflit tchadien en appuyant les démarches déjà entreprises par la médiation libyenne, la CEN-SAD et les pays amis pour la mise en place d’un processus véritablement démocratique.

Fait à Hadjar Marfaine le 23 juillet 2007

Pour la CNT
HASSAN SALEH EL-DJINEIDI

Pour le RFC
TIMANE ERDIMI

Pour l’UFDD
Le Général MAHAMAT NOURI

Pour l’UFDD Fondamentale
ABDELWAHID ABOUD MAKAYE


Commentaires sur facebook