ANDJ: MISE AU POINT SUITE A LA CREATION DE L’UFDD-FONDAMENTALE

Suite au communiqué de presse n°14/UFDD-F/07 datant du 20 Juillet 07 relatif à la création du Bureau exécutif de l’UFDD fondamentale, l’Alliance Nationale pour la Démocratie et la Justice tient à apporter quelques précisions. Nous tenons à rappeler d’abord que l’ANDJ est membre fondateur du FUC et c’est à ce titre seulement qu’elle a activement participé à la création de l’UFDD dont elle est aujourd’hui membre fondateur.

De ce fait, depuis son incorporation dans la coalition du changement démocratique, l’Alliance Nationale pour la Démocratie et la Justice a cessé d’entreprendre des actions politiques parallèles et unilatérales, ceci afin d’éviter des incohérences. Nous tenons à réaffirmer que contrairement à l’annonce émise par l’UFDD Fondamentale, l’ANDJ est et demeurera, à l’instar des composantes du FUC, membre fondateur de l’UFDD présidée par le camarade Mahamat Nouri. Nous ne savons jusqu’à présent pas les raisons et motivations qui ont permis la création de l’UFDD-Fondamentale. Nous n’avons jamais été consultés pour une telle initiative. Et, ni le Président de l’ANDJ, le camarade Mahamat Cherif Djako, ou d’autres membres de l’ANDJ font parti du Bureau Exécutif de cette aile dissidente de l’UFDD.

Par conséquent le communiqué annonçant la participation supposée de l’ANDJ dans la direction de l’UFDD Fondamentale est sans effet quant à l’orientation politique de notre mouvement. Toutefois, les changements majeurs qui ont lieu dans l’UFDD nous concernent profondément et pour cela nous clarifierons notre position par rapport aux présentes situations et réitérons notre fidélité à nos objectifs démocratiques. Venue avec le FUC, l’ANDJ est l’un des mouvements fondateurs de l’UFDD. Comme dans toute organisation, nous acceptons qu’il arrive parfois des difficultés et des divergences au sein du mouvement. Nous préférons plutôt se référer aux instruments de résolution des conflits internes au mouvement pour
aboutir à un compromis ou arriver à un terrain d’entente que de favoriser la
division ce qui affectera gravement et négativement notre lutte pour le changement.
En effet, depuis notre fusion dans l’UFDD, nous n’avons pas constaté des problèmes majeurs
qui valent notre fission.

Enfin, nous réaffirmons solennellement à nos membres, nos partenaires politiques, à
l’opinion nationale et internationale que nous restons toujours fidèles à nos
engagements politiques avec l’Union des Forces pour la Démocratie et le Développement sous la présidence du Général Mahamat Nouri et assurons par la même occasion notre soutien moral et politique.

Nous demandons à tous les mouvements politico-militaires de prôner l’unité, de pratiquer la solidarité et d’ouvrir les portes du dialogue afin de renforcer la lutte contre la dictature.

Fait, le 25 juillet 2007

Dr. Mahamat Cherif Djako

Président de l’ANDJ



Commentaires sur facebook