Communiqué de presse N°0002/PPU/CP/U/08

ABDERAMAN KOULAMALLAH Après 17 années de mensonges et d’absence totale du respect des droits humains, les propos d’Idriss Deby dans son dernier meeting aurait été banals s’ils ne risquaient de plonger notre pays dans la guerre et l’incertitude.

Le dictateur tchadien dans ses diatribes habituelles et sans retenues manifeste une fois de plus son caractère belliqueux, au lieu de chercher au contraire une solution pacifique au conflit tchadien.

En menaçant de s’attaquer aux positions de la résistance nationale, Idriss Deby prend la lourde responsabilité d’une nouvelle confrontation avec nos forces armées. Il assumera seul les conséquences de cet acte.

Nos vaillantes forces armées unies, qui en d’autre lieu et d’autres circonstances, ont toujours fait preuve d’une grande capacité de mobilisation et de combativité sauront faire face une fois de plus à ces nouvelles menaces.

Les meetings improvisés pour redonner un nouveau souffle à une armée en déconfiture et qui refuse de se battre ne sauveront pas son régime déliquescent.
Les fanfaronnades du régime de N’djamena traduisent un pouvoir aux abois qui ne pourra que se heurter aux foudres de la volonté de notre peuple qui appelle de ses vœux au changement.

Fait à Hadjar Marfaine le 04 janvier 2007

ABDERAMAN KOULAMALLAH
Le Porte Parole Unique de l’Union


Commentaires sur facebook