Les Brèves de N’djaména : Deby – Mahamat Nour, La lune de miel, finita ?

Tripoli, Ahmat Bachir, rappelé ?
Les tchadiens réunis à Tripoli se sont enfin mis d’accord sur un point très important : Ahmat Bachir, le Chef de la délégation gouvernementale, ne fait pas l’affaire. En effet le comportement enfantin du Ministre de l’intérieur, ses sorties décousues et souvent hors sujet, agacent plus d’un participant.

Le Ministre de l’intérieur, venu juste pour amuser la galerie, a été surpris et forcé de négocier, alors il fait tout pour faire capoter les négociations. En plus de son incompétence notoire en matière de négociation, il a un comportement public qui frise le ridicule. Le médiateur libyen, fortement agacé par la mauvaise volonté manifeste du Chef de la délégation, aurait discrètement demandé à Deby de le rappeler et le remplacer par Abderrahmane Moussa.
De l’avis des politico militaires, certes Abderrahmane Moussa peut avoir un comportement et un langage beaucoup plus pondérés et digne, mais in fine il n’y aura pas de différence dans l’avancement des travaux ; car le gouvernement n’est pas venu pour négocier, c’est que le médiateur libyen commence à comprendre.

Deby – Mahamat Nour, La lune de miel, finita ?

En tout cas, c’est ce qui ressort des murmures émanant de l’entourage de Deby. Depuis un certain temps Mahamat Nour et Mahamat Ismaël Chaibo sont inséparables 20/24. Ils s’enferment seuls dans le bureau de l’un ou de l’autre pour des longues heures. Des bruits courent qu’ils se sont trouvés des liens de parenté très proches (ce qui n’est pas forcement faux, tous ceux qui viennent de l’Est sont des parents à quelque degré que ce soit). Alors, l’entourage de Deby s’inquiète, d’autant plus que lors du déplacement de Deby à Accra, la GR était en alerte maximum suite à une information soupçonnant Nour de vouloir « faire quelque chose ». Alors, Deby a personnellement donné des instructions pour que les deux compères soient suivis et écoutés discrètement. Mais qui doit faire cela ? D’habitude ces genres de travail, c’est l’ANS qui le fait, or Chaibo est le Chef de l’ANS. Mais Deby a toujours des ressources inépuisables; c’est une cousine proche de Mahamat Nour, femme bien connue dans N’djamena et épouse de quelqu’un d’aussi bien connu, qui aurait été, semble-t-il, recrutée pour le travail. A suivre.

Des algériens, mercenaires ?

A première vue il semble inconcevable, voir même incompatible. Algérie ne rime pas du tout avec mercenariat. Mais alors dans quel cadre les algériens qui pilotent et entretiennent les hélicos de Deby travaillent-ils? On savait que les mercenaires sud-américains ont été renvoyés, parce qu’ils couteraient chers et peu efficaces, on a vu venir des mercenaires sud-africains pour les remplacer, dont deux ont été renvoyés depuis ; et maintenant des algériens. Mercenaires Difficile à croire, mais ils sont là quand même au service de Deby. Dans quel cadre Réponse vivement attendue.

Un nouveau sultanat dans le Dar Kobe

On vous avait annoncé dans une de nos brèves, la hargne qu’a Deby envers la famille Haggar. On cherche vainement à savoir le différend qui existe entre la famille Haggar et Deby, mais le fait est là : Deby dernier en veut à mort à cette famille : peur bleue, jalousie noire, envie, etc., on en cherche. En 1990, à la rentrée du MPS, Deby avait voulu nettoyer de la carte du Tchad cette famille, il s’est heurté à la réalité amère, alors il a fait contre mauvaise fortune bon cœur. Il a cohabité avec la famille tout en la combattant discrètement. Deby a essayé tous les possibles et inimaginables trucs. En vain. Dans sa hargne de vouloir déstabiliser cette la famille, Deby vient de créer un second sultanat dans le Kobe (Département d’Iriba). Mais la famille Haggar, insolente et suffisante, surtout vis-à-vis de Deby lui a tout simplement rétorqué, imperturbable, « le jour où tu vas déplacer « Kourgou » (un petit monticule qui se trouve à l’est d’Iriba) de sa position actuelle, pour la placer à l’ouest d’Iriba, alors, à ce moment nous allons commencer à faire attention à tes gesticulations ; en attendant, continue à sautiller, sautiller… »

Des gardes corps avec des grosses sommes à Paris.

Quel est l’objet de la mission des gardes corps de Deby à Paris ? En tout cas, deux gardes corps rapprochés, dont Youssouf Mohamedine, ont retiré en espèces le Mardi 10 juillet, l’équivalent de 960 millions de CFA en euros et ont pris le lendemain le vol pour Paris. L’argent a été retiré de la BCC, officine des opérations douteuses du clan Deby, dont le DG est le beau fils de Deby et le PCA, Daoussa Deby. Ceux qui ont suivi l’opération émettent deux hypothèses. L’avocat du fils assassiné a été présent à N’djamena, il a eu des longs entretiens avec le père et d’autres. On soupçonne que cet argent représente les honoraires et autres bonus octroyés à l’avocat. Pour permettre au dit avocat d’échapper au fisc, les deux gardes ont pour mission de convoyer la somme due en espèces, à ce Monsieur. L’autre hypothèse est que des opérations louches et pas catholiques vont se passer dans les milieux de l’opposition à l’extérieur du Tchad dans les jours qui viennent; alors Vigilance.

Beremadji Félix
N’djaména


Commentaires sur facebook